18 Russes autorisés à disputer le Mondial en salle

25 janvier 2018

L’IAAF a autorisé 18 Russes à participer au Championnat du Monde en salle de Birmingham, sous maillot neutre, alors que la Fédération d’athlétisme russe demeure suspendue. Parmi eux, Mariya Lasitskene, championne du monde en salle en 2014, puis double championne du monde en 2017 et 2015.

Lasitskene

80 athlètes russes ont présenté à l’IAAF leur demande pour obtenir le droit de participer aux compétitions internationales sous le maillot neutre ANA, alors que la Fédération d’Athlétisme de Russie demeure officiellement suspendue.

L’Athletics Integrity Unity chargée d’examiner ces dossiers, a tranché en priorité pour les athlètes souhaitant disputer le prochain Mondial en salle programmé à Birmingham pour début mars. Et a communiqué ce jeudi 25 janvier 2018, une liste de 18 noms, qu’elle estime remplir les nouveaux critères fixés en décembre 2017, orchestrés autour de la non implication de ces athlètes dans le système de dopage mis en place par leur Fédération, et l’obligation d’avoir été soumis durant une période assez longue à des contrôles anti-dopage mis en place par l’Agence Mondiale Anti-Dopage.

En bref, ces athlètes, qui avaient déjà obtenu quitus pour la saison 2017, sont à nouveau présumés « clean », et pourront être présents au Mondial en salle, et aussi dans les divers meetings. Cette première « fournée » sera suivie par d’autres, l’Athletics Integrity Unity continue à examiner les dossiers.

Autant d’athlètes russes à Pyeongchang qu’à Sotchi ??

Une procédure similaire à celle mise en œuvre par le CIO dans l’optique des Jeux de Pyeongchang, avec une demande formulée par plus de 500 sportifs, et qui aurait, pour le moment, abouti au refus de 111 personnes. Cela amènerait tout de même à une équipe de « Russie Neutre » d’environ 400 sportifs, soit presque l’équivalent de celle présente à Sotchi en 2014, d’où les interrogations de nombreux observateurs sur la sanction réellement infligée à la Russie par les instances olympiques, avec de surcroît la possibilité que le pays défile avec son propre drapeau lors de la cérémonie de clôture.

D’autant que la normalisation qui serait menée en Russie pour assainir la situation connaît quelques hiatus très inquiétants. En quelques jours, la semaine dernière, il a ainsi été successivement révélé qu’une trentaine d’athlètes avaient déclaré forfaits pour une compétition régionale d’athlétisme en Sibérie, puis qu’une dizaine d’athlètes « Masters » avaient participé l’été dernier à un Championnat Baltique en Estonie et aux Jeux Mondiaux des Masters en Nouvelle Zélande. Des éléments évidemment à charge sur l’état d’esprit de ces sportifs, les uns juniors, les autres masters…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.

Les 18 athlètes autorisés

Viktor Butenko (disque)

Danila Danilov (marteau)

Alexsey Fedorov (triple saut)

Irina Gumenyuk (triple saut)

Vyacheslav Kolesnichenko (sprint)

Mariya Lasitskene (hauteur)

Aleksandr Lesnoy (poids)

Alyona Lutkovskaya (perche)

Danil Lysenko (hauteur)

Alaina Mamina (sprint)

Yuliya Maltseva (disque)

Polina Miller (sprint)

Ilya Mudrov (perche)

Olga Mullina (perche)

Sofiya Palkina (marteau)

Viktoriya Prokopenko (triple saut)

Anzhelika Sidorova (perche)

Aleksei Sokyrskii (marteau)

 

 

Dopage : les athlètes russes fuient un contrôle anti-dopage