Mike Powell, come back dans un sautoir

12 mars 2015

Mike Powell veut retrouver le saut en longueur. A 51 ans, le recordman du monde envisage son retour avec en premier objectif le record du monde des vétérans, puis une sélection pour les Trials US pour les Jeux Olympiques. Et rêve ultime, une marque à 8.30 mètres !

 

powell

Oui, Mike Powell envisage bel et bien de retrouver le saut en longueur et de s’y montrer performant. Le recordman du monde a maintenant 51 ans, et après des années en stand by sportif, il veut maintenant retrouver ses sensations de sauteur.

L’envie lui est apparue suite au choc qu’il a vécu il y a deux ans alors qu’il avait été invité au Japon pour participer à un show TV réunissant quelques célébrités pour une compétition de saut en longueur. Mike Powell s’est ainsi retrouvé aux côtés de Carl Lewis, son rival de longue date, et Willie Banks, un ami et ancien recordman du monde du triple saut.

Cette expérience se transforma en traumatisme, il découvre qu’avec ses 112 kilos, il n’est plus capable de sauter… Il décide alors de perdre du poids et renoue avec ancienne idée, s’attaquer aux records du monde vétérans.

Deux ans plus tard, son poids s’est abaissé à 82 kg, quasiment celui de sa grande époque, et il se lance dans le défi du record vétéran dès cette mi-mars en Nouvelle Zélande, profitant des Championnats nationaux pour tenter de dépasser les 6.84 mètres, la référence actuelle chez les 50-54 ans. Pourquoi dans ce pays ? Parce que Mike Powell le parcourt pour le compte de l’IAAF, promotionnant le programme “Nestle Kids’Athletic”.

A quelques jours de ce concours qu’il a tant attendu, et malgré les problèmes physiques endurés durant son come back, il se veut très confiant, rassuré par une condition physique excellente, et conscient de mieux connaître son corps après des années de coaching au sein de l’Académie du Sprint qu’il anime à Rancho Cucamoga en Californie.

Mike Powell se voit déjà à 8.30 mètres !

Ce grand compétiteur ne dissimule pas qu’il ne veut nullement se contenter de cette « petite » marque de 6.84 mètres. Son esprit se tourne déjà vers les Sélections Olympiques US programmées en juin 2016 à Eugene. Pour s’y qualifier, le Californien devra atteindre les 7.80 mètres exigés.

Il voit même beaucoup plus loin, et n’hésite pas à s’imaginer du côté des 8.30 mètres. C’est énorme à considérer qu’une telle marque correspond au 8ème rang mondial en 2014, et permet de décrocher une médaille dans les derniers Championnats du Monde et Jeux Olympiques.

Durant sa carrière, Mike Powell l’a gommée chaque saison pendant neuf ans, et la dernière fois remonte à 1996, année où il stoppe sa carrière avant de tenter à partir de 2001 un come back avec en toile de fond les JO d’Athènes. Mais ce retour se termine dans la douleur en mars 2003 avec un modeste 7.39 mètres.

Douze ans plus tard, les ambitions de Mike Powell ne paraissent pas tellement diminuées, toujours hanté par le souvenir de son fabuleux bond de Tokyo, l’amenant à 8.95 mètres…

 Texte : Odile Baudrier
 Photo : Gilles Bertrand