Arnaud Assoumani, 6 mois pour sauter

28 février 2015

Après plusieurs saison contrariées par les blessures, Arnaud Assoumani, qui se prépare désormais en Californie, fait sa rentrée au France en salle handisport. Champion olympique en 2008 à la longueur, le sauteur prépare Rio avec une GoPro. Vidéo rythmée assurée.  

 
Ses derniers titres de vice-champion paralympique de saut en longueur et de triple saut obtenus à Londres en 2012 auraient pu contenter plus d’un sportif. Mais pour Arnaud Assoumani, ces deux concours, la longueur et le triple restent deux mauvais souvenirs à effacer des sautoirs et de sa mémoire.

2015, Arnaud Assoumani prépare son nouvel envol

2015, Arnaud Assoumani prépare son nouvel envol

Arnaud Assoumani, Mister Golden Arm, est l’un des chefs de file de l’athlétisme handisport. Actuel recordman du monde de sa catégorie en saut en longueur, le médaillé d’or aux Jeux Paralympiques en 2008 et double champion du Monde a retrouvé le sourire. Ce, notamment, depuis qu’il décidait de changer de vie direction la Californie. Après une saison passée à s’entraîner à Los Angeles au Santa Monica Track Club, l’athlète a rejoint, depuis septembre 2013, le réputé Jérémy Fischer au Centre Olympique et Paralympique de Chula Vista à San Diego. Cette structure regroupe les meilleurs sauteurs et tripleux au monde dont la terrible Brittney Reese et Will Clay. De cette nouvelle préparation, Arnaud le vidéaste tourne et filme. Les montages qu’il réalise sont rythmés et pêchus. La musique donne le bon tempo, plaquée sur le rythme d’une vie sautillante comme celle de cet infatigable pro des sautoirs qui depuis 2008 s’est entourré des meilleurs pour s’envoler dans les airs et taquiner les 8 mètres.

Son objectif est simple : les Jeux de Rio en 2016 avec comme transition et rampe de lancement l’année 2015 pour sa reprise en compétition progressive. Car depuis 2012, Arnaud n’a pas été épargné par les blessures. Déjà en 2012, en raison d’une préparation perturbée par une blessure grave au tendon d’Achille, il ne peut s’exprimer pleinement sur le sautoir londonien, la médaille d’or lui échappe pour seulement deux centimètres, c’est la rage.

Avec sa petite GoPro, ses playlits, son skate, ses pointes et ce désir inexplicable de réussir

Il partage désormais son temps entre San Diego et la France pour les deux saisons, en salle et estivale. « Après des mois de galère, j’ai repris le travail en Californie et il est désormais important de reprendre la compétition, déclare Arnaud Assoumani. Cette année sera une année de transition primordiale où je dois beaucoup travailler et progresser. J’ai donc décidé de faire ma rentrée aux championnats de France indoor à Nantes. Je suis excité de reprendre et de participer à une compétition d’autant plus que c’est mon club, le Nantes Métropole Athlétisme qui organise cet événement et que la région des Pays de Loire me soutient depuis plus de 10 ans. Ce sera aussi personnellement l’occasion de pouvoir concourir devant mes proches et ma famille. Ce championnat sera un très bon test pour me jauger sportivement même si je n’y vais pas pour faire des performances car je ne suis pas encore prêt à 100%. »

Arnaud Assoumani est arrivé en France une semaine avant les championnats de France en salle et terminera son séjour au CERS de Saint-Raphaël. Il y réalisera un bilan complet de milieu de saison. En parallèle, il profitera des installations et du personnel pour récupérer et mettre en place un cycle de renforcement musculaire. Il repartira pour San Diego le 14 mars pour préparer la saison estivale. Avec sa petite GoPro, ses playlits, son skate, ses pointes et ce désir inexplicable de réussir aussi bien dans ces rectangles de sable que sur terre ferme. Envol assuré !