Analyse : le projet 1.59 d’Eliud Kipchoge

12 octobre 2019

Eliud Kipchoge tente à nouveau ce jour de passer sous la barrière des 2 heures sur marathon. Sans que cette performance ne puisse être homologuée, puisque réalisée dans une compétition spécialement montée dans cette optique, avec 41 lièvres se relayant successivement. Mais ce cadre particulier n’est pas le seul bémol à cette opération, pour laquelle le recordman du monde a enfilé une toute nouvelle paire de chaussures créée par Nike, tout en refusant de donner visibilité sur ses contrôles anti-dopage durant sa période de préparation.

« Je ne peux juste pas être enthousiaste ou émerveillé par les performances actuelles, et voilà la principale (nouvelle) raison (le dopage est toujours dans l’ombre) : ils ont modifié la relation « input-output » encore plus depuis 2016. Cela veut dire que vous regardez le même coureur, la même performance, mais maintenant plus rapide de 1’ à 1’30’’ ».

Le commentaire émane de Ross Tucker, le physiologiste sud-africain, capable de disséquer les chiffres des performances avec une précision millimétrée. Et à quelques heures de la nouvelle tentative d’Eliud Kipchoge sur la barrière des 2 heures, il a bâti une démonstration précise du gain obtenu grâce à la chaussure Nike.

Une chaussure ZoomX Vaporfly Nike revisitée pour l’opération INEOS 1 :59 :59, avec cette fois, l’intégration de trois plaques de carbone à l’intérieur de la semelle. Avec le premier modèle, plusieurs études en laboratoires avaient évalué le gain d’énergie obtenu, soit un impact sur la performance de 2.6%, correspondant à 3 minutes de gain chrono. Or ce nouveau prototype se décline en version 6% !

Ross Tucker a établi un tableau de marche des performances possibles pour un marathonien en 2h03’, avec une économie de 4% et une autre de 6%.

Les résultats sont impressionnants !

Et la conclusion sans appel : Eliud Kipchoge a besoin de valoir actuellement 2h03’, pour descendre sous les 2 heures. Cela en tablant sur « seulement » la moitié du gain possible, entre 1’20’’ à 1’40’’, et en intégrant aussi l’impact du drafting, évalué au même niveau, soit 1’20’’ à 1’40’’. Avec au total donc, 3 minutes de mieux. CQFD.

Mais pour lui, comme pour de nombreux observateurs, l’intégrité sportive n’est pas respectée. Car la nouvelle technologie Nike s’apparente au facteur X, puisqu’en réalité, complètement inconnue. S’agit-il de plusieurs plaques de carbone, et aussi d’autres gadgets innovants ???

INEOS 1.59.59 a aussi monté le drafting à son pinacle, avec 41 athlètes différents assignés à donner le rythme à Eliud Kipchoge et à le protéger du vent. Le choix de ces athlètes a fourni l’occasion d’une orchestration médiatique à travers les mois et dans divers pays, comme par exemple, en Norvège, avec le très populaire trio des frères Ingebristen.

Chaussure – drafting. Deux bonnes raisons pour justifier que les 2 heures explosent. Et le dopage ? La question ne peut être éludée tant les dérives sont constatées, et en particulier au Kenya. Faut-il pour autant faire un procès d’intention à Eliud Kipchoge ??

Certainement pas. Toutefois pourquoi ne donner aucune visibilité sur cet aspect du projet en livrant les éléments relatifs aux contrôles anti-dopage subis durant la période de préparation, les produits recherchés, le suivi médical effectué, les médecins en charge de son suivi ???

Mais la transparence n’a pas été de mise pour cette opération rythmée par une communication parfaitement orchestrée et maîtrisée.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.

A suivre sur France TV à partir de 8 heures ce samedi 12 octobre