Usain Bolt, honoré par Barack Obama

16 avril 2015

Usain Bolt a été honoré par Barack Obama. Le Président des Etats-Unis, en visite officielle en Jamaïque pour la première fois depuis plus de 30 ans, a même lui aussi reproduit le fameux geste du sprinter !

boltgesttourdhonneur

 

Pékin août 2008. La planète athlé découvre avec effarement Usain Bolt. Le jeune Jamaïcain, il fête ses 22 ans dans le fameux Nid d’Oiseau, engendre un enthousiasme rarement observé dans un stade. Ses performances créent la stupeur, avec un record du monde sur le 100 mètres, (9’’69) et quatre jours plus tard, un deuxième, sur le 200 mètres (19’’30).

 

Mais Usain Bolt ne « vaut » pas que par ses chronos hors normes. Lui-même se distingue comme hors normes. Sa décontraction parfaite, sa capacité de concentration ultra-rapide avant le départ, son enthousiasme à l’arrivée, ses pas de danse esquissés dans son tour d’honneur détonnent mais l’élément le plus marquant est bien sûr celui de son fameux geste du tir à l’arc, qu’il exhibe sur la piste.

 

Son mouvement, bras tendu et bras plié, fait le tour de la planète, et devient sa marque de fabrique. Il le reproduit à l’envie, et entre par exemple dans les salles de conférences de presse de tous les grands rendez-vous en le répétant encore. Le public ne s’en lasse pas. Et lui non plus. La visite récente du Président Obama en Jamaïque a fourni à Usain Bolt une nouvelle occasion de démonstration.

 

Ce voyage officiel est d’importance pour l’île des Caraïbes, aucun président américain ne l’avait effectué depuis 1982. Dans le programme bâti pour Barack Obama, les sprinters n’avaient pas été oubliés, invités à assister à sa rencontrer avec les étudiants de Kingston. En toute logique, l’athlétisme est devenu un outil au service de la nation depuis des années, et particulièrement depuis l’émergence d’Usain Bolt.

 

Dès 2008, la Ministre des Sports de Jamaïque mettait en avant l’exemple représenté par le jeune athlète, en Jamaïque, comme dans le monde entier, et elle se plaisait à souligner que le sport et la culture sont utilisés dans les différentes communautés, « Pour montrer aux jeunes qu’il faut se battre. Pour lutter contre les comportements anti-sociaux. » Et elle insistait sur le message fort envoyé par Usain Bolt à ses compatriotes, à travers ses performances.

 

Barack Obama, ravi par sa visite officielle

Dans cette logique très étatique, Usain Bolt s’est mué en Ambassadeur de sa nation, et sa rencontre avec Barack Obama l’a confirmé. Le Président des Etats-Unis n’a pas dissimulé son enthousiasme à serrer la main de l’homme le plus rapide du monde, comme il l’a répété plusieurs fois.

 

Ce passionné de sports s’est empressé de solliciter le sprinter pour qu’il reproduise son fameux geste-symbole. Usain Bolt, en costume noir et chemise blanche, n’a pas rechigné et a vécu la surprise de voir Barack Obama se ranger à ses côtés pour l’imiter… Un face à face très étonnant, qu’Usain Bolt a largement relayé sur son compte Twitter.

 

Dès le lendemain, il prenait le chemin du retour vers la piste, pour son premier 200 mètres de la saison, couru en 20’’20. Barack Obama, lui, mettait le cap sur Panama pour le Sommet des Amériques. Et il déclarait avoir vécu en Jamaïque, l’une des plus amusantes visites officielles de toute sa carrière de Président des States !

 

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand