Sebastien Coe, une étrange visite en Russie

13 novembre 2015

La pression pèse très fort sur Sebastien Coe, après les révélations sur le dopage organisé en Russie, qu’il affirme avoir découvert seulement à la publication du rapport de l’AMA. Quelques jours seulement avant cette parution, le patron de l’IAAF avait effectué une visite officielle en Russie, et avait rencontré officiels, coachs et athlètes, qui s’avèrent maintenant mis en cause dans le rapport. Quel étrange timing pour le patron de l’IAAF…

Sebastien Coe, ignorant tout des pratiques de la Russie ?     Sebastien Coe, ignorant tout des pratiques de la Russie ?

Sebastien Coe, ignorant tout des pratiques douteuses de la Russie ? 

Que faisait Sebastien Coe à Moscou quelques jours seulement avant que la commission d’enquête de l’AMA publie son rapport sulfureux, qui dévoile les pratiques étatiques de dopage en Russie ???

Apparemment, le patron de l’IAAF y effectuait un voyage officiel pour y rencontrer les acteurs de l’athlétisme russe. Le 3 novembre, le site de l’IAAF rend compte de cette visite, qui l’a séduit, et son enthousiasme transparaît dans ses propos, où il souligne « Cela a été une visite très productive à Moscou. J’ai pu rencontrer et échanger directement avec des athlètes, des entraîneurs, des officiels russes, et j’ai apprécié leur ouverture, leur passion pour ce sport, et j’ai noté un vrai appétit pour le change. J’ai aussi senti un très fort soutien pour nos plans pour moderniser l’athlétisme. J’ai pu exprimer ma position sans compromis sur le problème du dopage dans l’athlétisme et l’importance pour le sport de défendre les athlètes propres en permanence. »

Sebastien Coe avec le Ministre Mutko et le Président Zelichenok

Durant ces deux jours passés à Moscou, Sebastien Coe a pris tout son temps pour rencontrer divers acteurs de l’athlétisme, il a pris la parole durant le congrès annuel de la Fédération Russe (ARAF), et a même remis les trophées au premier gala de l’ARAF.

Le boss de l’IAAF, accueilli par le président de la Fédération Russe, Vadim Zelichenok, a aussi eu le privilège de rencontrer le Ministre des Sports Vitaliy Mutko. C’est à peine quelques jours après son retour de Moscou, que tombaient, le vendredi 6 novembre, les premières informations sur la corruption de Lamine Diack, en lien avec la Fédération de Russie. Et le rapport officiel était publié le lundi 9 novembre.

Et sa lecture pointe du doigt tour à tour les divers acteurs que Sebastien Coe vient justement de rencontrer à Moscou : Vadim Zelichenok, le Président de l’ARAF, pour son attitude hostile aux contrôleurs souhaitant questionner des athlètes russes en marge du Championnat d’Europe en salle de Prague en mars dernier, Vitaliy Mutko, le Ministre, clairement mis en cause par Dick Pound, estimant peu probable qu’un système de dopage aussi bien structuré puisse être bâti sans son accord tacite. Et probablement également des athlètes et coachs mis à l’index par l’AMA.

Sebastien Coe, endormi au travail ou corrompu ????

Le timing apparaît plus qu’étrange. Sebastien Coe en voyage officiel en Russie, pays que l’AMA s’apprête justement à clouer au pilori… Depuis la publication du rapport, Sebastien Coe s’échine à répéter à tout va qu’il ignorait tout du système mis en place en Russie, tout de la corruption instaurée par Lamine Diack et le Docteur Gabriel Dollé.

En Angleterre, cette théorie de l’ignorance passe difficilement auprès de la presse, de plus en plus inquisitrice à l’encontre de Sebastien Coe, auquel il est reproché son manque de clairvoyance alors qu’il était déjà vice-président de l’IAAF depuis plusieurs années. Le journaliste de « Channel 4 », Jon Snow a donné le ton dès le mardi 10 novembre en mettant Seb Coe sur le grill, avec cette question très incisive : « Soit vous dormiez au travail, soit vous êtes corrompu aussi. »

Les liens de Sebastien Coe avec Nike

L’aveuglement de Sebastien Coe n’est pas le seul point litigieux relevé à son encontre Outre-Manche. The Daily Mail révèle que le patron de l’IAAF devra se justifier avant Noël auprès d’une commission d’enquête parlementaire sur sa collaboration avec Nike, posant question d’un conflit d’intérêt.

Et last but not least, ce vendredi 13 novembre, Sebastien Coe devra assumer la décision d’interdire ou non la Russie de compétition…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Getty by IAAF.
Sebastien Coe en visite officielle à Moscou

Sebastien Coe en visite officielle à Moscou

COE A MOSCOU 2