Sebastian Coe évincé du CIO

5 juin 2016

La candidature de Sebastian Coe pour le Comité International Olympique n’a pas été retenue. L’athlétisme ne sera donc pas représentée au sein de l’Instance Internationale, son patron Thomas Bach a préféré donner la priorité à diverses personnalités représentatives de la société civile, comme le cinéaste sud africain Anant Singh ou la femme d’affaires indienne Nita Ambani. Ou encore au président de la Fédération de Bobsleigh…

Sari Essayah, championne du monde de marche en1993, siègera au CIO. Mais pas Sebastian Coe !

Sari Essayah, championne du monde de marche en1993, siègera au CIO. Mais pas Sebastian Coe !

 

Out l’athlétisme et le foot au sein du CIO. C’est l’orientation voulue par Thomas Bach, son président, qui a créé une certaine stupeur au Palace Hotel de Lausanne, durant la réunion du Comité Directeur du CIO, en annonçant que la priorité pour le futur Bureau Directeur serait donnée à des personnalités de la société civile plutôt qu’à Gianni Infantino et Sebastian Coe, les nouveaux présidents de la FIFA et de l’IAAF.
Ceci en application de nouvelles orientations décidées par l’Agenda Olympique 2020, qui prône l’ouverture du CIO à des membres affichant divers types de compétences et visant aussi à assurer un meilleur équilibre en termes de sexes et de géographie.

Les trois nouveaux membres du CIO correspondent parfaitement à cet axe de travail, comme leurs portraits réalisés par « Inside The Games » le révèlent. Luis Alberto Moreno est Colombien et président de la Banque de Développement Inter Américaine. Anant Singh, sud-africain, a produit plusieurs films engagés contre l’apartheid. Nita Ambani est une riche femme d’affaires indienne, à la tête de « IPL side Mumbai Indians », également engagée dans une fondation, et propriétaire du club de cricket de Mumbai.

Cinq autres membres, dont trois femmes, ont été désignés, et on retrouve parmi eux, la Finlandaise Sari Essayah, ancienne marcheuse, championne du Monde en 1993, et maintenant présidente du Parti Démocrate Chrétien de Finlande. Ou encore Ivo Ferriani, le président de la Fédération de Bobsleigh et Skeleton…

Le bobsleigh siège au CIO, pas le foot et l’athlétisme !

Drôles de choix alors que deux sports importants se voient éjectés. Le Foot et l’athlétisme sont ainsi victimes tous les deux de leurs anciens présidents, Sepp Blatter et Lamine Diack, contraints à démissionner de leur siège au CIO, suite aux scandales entourant leur nom.
Leurs deux successeurs connaissent le même sort, ils devront patienter jusqu’à ce que Thomas Bach décide de les intégrer à nouveau. Mais selon « Inside The Games », le Président du CIO les a d’ores et déjà avertis qu’ils devront au moins attendre une année pour être autorisés à siéger à nouveau dans l’instance internationale.

Un sacré camouflet pour les deux néo-présidents, et en particulier pour Sebastian Coe, patron de l’athlétisme, qui a toujours été présenté comme le sport olympique majeur…

Ce rejet est-il un signal lancé à l’encontre de l’IAAF qui doit décider dans quelques jours de la réintégration ou non de la Russie après sa suspension pour les faits de dopage ??? Car tous les observateurs le confirment, la proximité de Thomas Bach avec Vladimir Poutine rendra difficile une interdiction formelle du pays à disputer les JO de Rio. L’horizon de Sebastian Coe est pour le moins bouché…
 Texte : Odile Baudrier
 Photo : D.R.