Morhad Amdouni ne pourra pas intégrer le programme QUARTZ Elite

17 novembre 2019

Morhad Amdouni avait effectué ces dernières semaines les démarches pour intégrer le programme QUARTZ Elite, comme le lui avait imposé son partenaire Asics, qui a adhéré à cette démarche ce printemps pour tous ses athlètes soutenus en trail et running. Mais le comité d’experts de QUARTZ, composé de plusieurs Docteurs en médecine et science, a refusé son entrée en raison notamment d’incohérences dans les résultats des analyses biologiques présentées.

Par Odile Baudrier

Ce comité d’experts chargé de statuer sur l’entrée des sportifs dans ce Programme, s’inscrivant dans une philosophie d’un sport sans médicament et dans une démarche de transparence, lui a opposé une fin de non recevoir en l’état qui lui a été communiquée ce mercredi 13 novembre, ainsi qu’à son manager Riad Ouled.

Les raisons de cette décision ne sont pas connues précisément. Tout au plus peut-on dire que la procédure d’examen des analyses biologiques du marathonien a débouché sur la découverte d’incohérences, tant au niveau des suivis médicaux réglementaires effectués par la FFA, que des données hématologiques provenant du Passeport Biologique développé par l’AMA.

Car Morhad Amdouni avait eu la contrainte de fournir à l’équipe de Quartz la totalité des résultats de ses suivis médicaux réglementaires, et de ses analyses du passeport biologique. Il avait ainsi autorisé le Docteur Depiesse, le médecin en charge de la Surveillance Médicale Réglementaire à la FFA, à remettre à Pierre Sallet les suivis FFA, et il avait aussi communiqué au responsable Quartz ses codes ADAMS permettant de récupérer les informations stockées par l’Agence Mondiale Antidopage.

Une démarche qu’il avait parfaitement acceptée, comme le soulignait il y a quelques jours son manager Riad Ouled, alors complètement convaincu que Morhad Amdouni serait accepté au sein du programme QUARTZ.

Son manager Riad Ouled interrompt sa collaboration

Toutefois, Riad Ouled avait aussi été parfaitement clair : « Pas de QUARTZ. Plus de Morhad ». Par cette formule, Riad Ouled voulait marquer son engagement dans la transparence, qui l’avait poussé ce printemps à vouloir faire adhérer tous ses athlètes à QUARTZ.

Envers et contre tout, Riad Ouled avait voulu rester aux côtés de Morhad Amdouni, y compris au moment où la chaîne de télévision allemande, ARD, associait l’athlète à des dérives de dopage.

Début octobre, à quelques jours de la fin du Championnat du Monde de Doha, Morhad Amdouni se voyait sérieusement mis en cause par le reportage réalisé au Maroc par Hajo Seppelt et son équipe.

Morhad Amdouni y était présenté comme faisant partie des athlètes usant des facilités présentées par le Maroc pour l’utilisation de produits dopants. Selon ARD, c’est au printemps 2017 que des échanges de SMS avaient été effectués entre Morhad Amdouni et un pourvoyeur d’EPO et d’hormone de croissance.

Morhad Amdouni mis en cause par ARD, nie toute dérive

Des faits complètement contestés par Morhad Amdouni, y répondant, d’abord sur son compte Facebook, puis dans plusieurs interviews, comme dans le Parisien, plaidant toujours son honnêteté. Le marathonien aurait également demandé à être reçu par les gendarmes de l’OCLAESP pour réfuter ces accusations, comme il l’avait fait également lors d’un rendez-vous avec le Président de la FFA.

Mais le refus d’admission dans QUARTZ ne pourra évidemment que relancer les supputations autour d’éventuelles dérives du marathonien….

Le programme QUARTZ était apparu sur le devant de la scène de l’athlétisme ce printemps, lorsque neuf athlètes top élite avaient décidé d’y adhérer, à titre individuel : Kévin Mayer – Melina Robert Michon – Eloyse Lesueur – Hassan Chahdi – Sophie Duarte – Alexandre Saddedine – Jean Marc Pontvianne – Yoann Kowal – Susan Jeptoo.

Cette dizaine d’athlètes, tous de niveau international, et emmenés par un leader de choix, Kévin Mayer, recordman du monde du décathlon souhaitaient ainsi donner de la visibilité au public sur leurs données biologiques, avec la volonté de démontrer leur honnêteté.

Le programme Quartz pour plus de transparence

Sur la lancée, la FFA avait pris contact avec Pierre Sallet, le créateur de ce programme, dans l’optique de réfléchir à la possibilité que les athlètes d’élite FFA puissent l’intégrer sur la base du volontariat, afin d’apporter une meilleure garantie sur la fiabilité de leurs performances, grâce à un suivi médical 100% informatisé à partir d’analyses biologiques et toxicologiques, et à la possibilité de laisser une visibilité publique sur les données de ses membres.

Mais ce rendez-vous était demeuré sans suite, avec, selon nos informations, des réticences fortes du Docteur Serra, Directeur du service médical de la FFA, comme du Docteur Depiesse, Président de la Commission Médicale et responsable des suivis médicaux réglementaires. L’AFLD n’avait pas été en reste pour s’opposer au programme QUARTZ, estimant peu opportun que les athlètes acceptent de dévoiler leurs analyses publiquement, avec le risque qu’un refus soit alors mal interprété par le grand public, et assimilé à la dissimulation d’actes douteux.

Justement le suivi proposé par le programme QUARTZ Elite pouvait apparaître comme « rival » du suivi médical réglementaire imposé et financé par le Ministère des Sports à toutes les fédérations sportives pour leur élite.

Cette nouvelle affaire ne pourra que jeter une ombre supplémentaire sur Morhad Amdouni. Elle contient aussi probablement en germe des éléments pouvant se révéler explosifs …

Texte : Odile Baudrier

Photo : Gilles Bertrand