Mondial de cross : Genzebe Dibaba et Asbel Kiprop, un relais de légende

23 mars 2017

Genzebe Dibaba et Asbel Kiprop feront leur retour en cross pour le Mondial de Kampala suite à la création d’un cross en relais. L’Ethiopienne, double championne du monde junior, n’avait plus disputé ce rendez-vous depuis 2011, et le Kenyan n’y a été présent qu’une seule fois dans sa carrière, en 2007, où il avait remporté le titre junior à Mombasa.

Genzebe Dibaba au championnat national de cross en Ethiopie en 2010

Genzebe Dibaba au championnat national de cross en Ethiopie en 2010, de retour à Kampala cet hiver

Ce premier Mondial de cross en relais sera à coup sûr la grande attraction du rendez-vous ougandais. Par son originalité, avec le mélange d’athlètes hommes et femmes dans la même course. Et bien sûr par sa qualité, grâce à la présence dans ce peloton étonnant, de deux grandes stars du 1500 mètres, Genzebe Dibaba et Asbel Kiprop.

Le duo se retrouvera pour la deuxième fois dans un même Championnat du Monde de cross, ils étaient déjà présents tous les deux en 2007 à Mombasa. Avec brillance pour Asbel Kiprop, sacré champion du monde junior. Un peu plus modestement pour Genzebe Dibaba, qui avait terminé 5ème, mais elle n’avait alors que 16 ans ! Dès l’année suivante, elle donnait la mesure de son talent, avec la conquête du titre mondial, à deux reprises, en 2008 et 2009. Elle a même débuté si jeune qu’elle disputera en fait quatre mondiaux chez les juniors, mais ne sera présente qu’une seule fois chez les seniors, avec une modeste 11ème place en 2011.

Asbel Kiprop, en camp d’entraînement à Embu

Avec l’arrêt du cross court, en 2006, les deux demi-fondeurs n’ont plus foulé les terrains de cross, et ce nouveau concept de relais les y ramène. Pour ce come-back, Asbel Kiprop s’est astreint à la discipline imposée à toute l’équipe du Kenya, partageant le camp de préparation au mythique lieu d’Embu, au pied du Mont Kenya, comme imposé à tous avant chaque championnat du monde de cross. Avec un grand plaisir, a-t-il avoué, heureux de retrouver ses souvenirs de l’année 2007.

A Kampala, Asbel Kiprop sortira d’une longue hivernation, sa dernière compétition remonte à début septembre lors du Meeting Van Damme de Bruxelles, qu’il avait terminé à la 3ème place, confirmant la domination subie toute la saison 2016, et jusqu’aux Jeux Olympiques où il s’était complètement fait supplanter pour finir seulement 6ème. Une saison terne qu’il avait largement attribuée aux problèmes rencontrés par son manager, Federico Rosa, inquiété par la justice kenyane début juillet, incarcéré quelques jours, pour se voir finalement disculpé fin octobre.

Genzebe Dibaba, un 6ème record du monde en salle

Genzebe Dibaba, elle, n’a guère été absente des pistes. Cet hiver encore, l’Ethiopienne a brillé en indoor, avec un nouveau record du monde dans son escarcelle, celui du 2000 mètres. Il s’agissait de son 6ème en salle ! En réalité, Genzebe Dibaba avait l’ambition de s’approprier dans cette saison hivernale trois records du monde, et elle avait programmé le 2000 m à Sabadell en Espagne le 7 février, le 1500 m à Torun en Pologne le 10 février, et le 1000 m, à Madrid le 24 février.

L’Ethiopienne restait ainsi fidèle à ses habitudes de se prédire de grosses performances, une pratique inculquée par Jama Aden, son coach, fan des effets d’annonce, suscitant toujours l’effervescence médiatique. L’entraîneur somalien a lui aussi été mis en cause par la police espagnole dans son cas, et son affaire demeure encore en cours d’instruction par la justice.

Toutefois, Genzebe Dibaba a surmonté cet épisode avec brio, comme son hiver l’a démontré, et avant même ce Mondial de cross, elle annonçait vouloir doubler 1500-5000 m au Mondial de Londres de cet été…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand