Marathon de New York, plus de 700.000 dollars de primes

9 novembre 2016

Une somme de plus de 700.000 dollars a été distribuée en primes lors du dernier marathon de New York, avec 130.000 dollars revenant à Mary Keitany pour sa 3ème victoire et 125.000 dollars pour le vainqueur Ghirmay Ghebreslassie. Il s’y ajoute bien sûr les primes d’apparition distribuées en fonction de la notoriété de chacun, sur lesquelles un vrai black out règne. Molly Huddle aurait reçu 100.000 dollars pour disputer à New York son premier marathon, s’ajoutant à sa prime d’arrivée de 65.000 dollars.

 

marathon-de-new-york-2016-6

Les financiers du Road Runners Club ont vite sorti leurs calculettes au soir du marathon de New York. Quel allait être le total des primes distribuées ??? L’élite s’est vue attribuer un total de 720.000 dollars, entre les prize money à la place, les bonus à la performance, et la grille réservée aux Américains. Et le moins qu’on peut dire est que cette grille « USA ONLY » a bien pesé sur les budgets avec 58.000 dollars distribués aux 5 meilleurs Américains et autant aux 5 meilleures Américaines, soit un total de 116.000 dollars correspondant à 7% des primes Elite.

Mais ces sommes ne représentent bien évidemment que la face affichée au grand jour. Un certain mystère demeure sur les primes d’engagement allouées à chacun en fonction de son palmarès et de sa notoriété. Mary Keitany a ainsi reçu une somme que son manager Gianni De Madonna se refuse à révéler, mais qui dépasse très certainement les 100.000 dollars, voire très proche des 150.000 dollars. Avec les 100.000 dollars reçus pour sa 1ère place et les 30.000 dollars de bonus à la performance qui lui reviennent grâce à son chrono de 2h24’26’’, la Kenyane pourrait repartir à Iten avec une somme flirtant avec les 300.000 dollars, sur laquelle elle devra lâcher au passage 30% au fisc américain…

Une coquette somme allouée pour l’inciter à revenir à New York tenter sa chance pour cette 3ème victoire, offrant ainsi une belle histoire comme en raffolent les médias américains, puisqu’elle est devenue la première marathonienne à réussir la passe de 3 consécutifs après Grete Waitz. Et les images souriantes de cette mère de famille heureuse, se déplaçant à New York avec ses deux enfants en bas âge, représentent autant d’occasions de sujets et de photos.

Abdi Abdirahman bénéficie de la restriction de l’élite

La prime allouée à Molly Huddle demeure tout aussi confidentielle, mais nos confrères de « Flo Track » avancent le chiffre de 100.000 dollars pour inciter la jeune Américaine à choisir The Big Apple pour ses débuts sur la distance. C’est du lourd, mais elle n’a pas déçu, avec cette 3ème place lui rapportant en plus 65.000 dollars, grâce à la fameuse grille pour les US, récompensant le la meilleure Américaine d’un joli chèque de 25.000 dollars en plus.

marathon-de-new-york-2016-4

Comme elle, Abdi Abdirahman reçoit 65.000 dollars pour sa 3ème place, un peu inespérée pour celui qui n’avait plus connu la réussite sur marathon depuis 2012, lorsqu’il s’était qualifié pour les JO, et qui affiche maintenant 39 ans… Mais Abdi Abdirahman a surfé sur la nouvelle ligne directrice fixée par l’organisation du Road Runners Club, celle d’une restriction de l’élite. Pour cette édition 2016 ; ils n’étaient en réalité que 6 coureurs à avoir réalisé moins de 2h10, une barrière qu’ils ne seront d’ailleurs que deux à gommer à NYC.

Les espoirs de performances ne reposaient ainsi que sur une toute poignée d’athlètes, qui s’est réduite comme peau de chagrin après les abandons de Stanley Biwott, Lelisa Desisa et Dathan Ritzhenheim, qui aurait lui aussi reçu un joli chèque pour se présenter au départ ; mais n’a joué qu’en figuration.

Ces sommes ont de quoi faire tourner la tête à tous les marathoniens, et Abdi Abdirahman a pris le temps d’expliquer à Ghirmay Ghebreslassie, le vainqueur, qu’il devrait être plus parcimonieux dans ses efforts, inquiet de le voir enchaîner 3 marathons en sept mois à tout juste 21 ans…

Galen Rupp, entre 300.000 et 500.000 dollars pour courir à New York

Cette boulimie se situe aux antipodes de l’attitude de Galen Rupp, le meilleur Américain, médaillé d’argent aux JO de Rio, qui respecte une grande prudence dans ses choix de compétitions. Comme le souligne Flo Track, Galen Rupp n’a couru que deux marathons cette année, et à chaque fois, sans toucher un centime de prime d’apparition. Le médaillé d’argent olympique s’est contenté des 80.000 dollars obtenus avec sa victoire aux Sélections US, et environ 20.000 dollars de la Fédération d’athlétisme US pour sa médaille aux JO. Pour lui, selon Flotrack, les bonus seraient venus de Nike, avec un chèque à 6 chiffres, d’au minimum 100.000 dollars.

Selon le site américain, Galen Rupp a renoncé à un très gros pactole dans le cas où il aurait brillé sur NYC, avec par exemple la 3ème place, ponctuée d’une somme annoncée qui varierait entre 300.000 et 500.000 dollars.

Ces montants donnent le tournis, mais à rapprocher du budget global de l’épreuve, sur laquelle le Road Runners Club fait preuve d’un vrai mutisme, se refusant à communiquer des éléments précis et les montants des partenariats, et l’une des rares informations véhiculées a été celle du salaire de l’ancienne patronne du RRC, Mary Wittenberg, s’élevant à 600.000 dollars.

Avec ces mystères, l’organisation laisse ainsi le champ libre aux évaluations, comme celle menée par le magazine économique Forbes qui prétend que les recettes s’élèveraient à 73 millions de dollars et les dépenses à 35 millions de dollars. Un différentiel apparaissant peu réaliste pour cette association qui est non lucrative, même si les bénéfices du NYC Marathon financent très certainement les nombreux projets de quartier menés par le Road Runners Club, fort de 200 salariés.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand
Le vainqueur 2016, l'Erythréen Ghebreslassie

Le vainqueur 2016, l’Erythréen Ghebreslassie

 

LES PRIMES ELITE EN DETAILS

Nom Place Chrono Pays Prime place BonusPerformance PrimeUSA Total
Ghirmay Ghebreslassie 1er 2:07:51 Erythrée 100.000 25.000(moins de 2h08’) 125.000
Lucas Rotich 2ème 2:08:53 Kenya 60.000 15.000(moins de 2h09’) 75.000
Abdi Abdirahman 3ème 2:11:23 USA 40.000 25.000 65.000
Hiroyuki Yamamoto 4ème 2:11:49 Japon 25.000 25.000
Shadrack Biwott 5ème 2:12:01 USA 15.000 15.000 30.000
Tadesse Yae Dabi 6ème 2:13:06 Ethiopie 10.000 10.000
Moses Kipsiro 7ème 2:14:18 Ouganda 7.500 7.500
Tyler Pennel 8ème 2:15:09 USA 5.000 10.000 15.000
Ben Payne 9ème 2:15:46 USA 2.500 5.000 7.500
Patrick Smyth 10ème 2:16:34 USA 2.000 3.000 5.000 
TOTAUX 267.000 40.000 58.000 365.000
FEMMES
Mary Keitany 1 2:24:26 Kenya 100.000 30.000(moins de 2h25’) 130.000
Sally Kipyego 2 2:28:01 Kenya 60.000 60.000
Molly Huddle 3 2:28:13 USA 40.000 25.000 65.000
Joyce Chepkirui 4 2:29:08 Kenya 25.000 25.000
Diane Nukuri 5 2:33:04 Burundi 15.000 15.000
Aselefech Mergia 6 2:33:28 Ethiopia 10.000 10.000
Lanni Marchant 7 2:33:50 Canada 7.500 7.500
Neely Gracey 8 2:34:55 USA 5.000 15.000 20.000
Sara Hall 9 2:36:12 USA 2.500 10.000 12.500
Ayantu Dakebo Hailemaryam 10 2:37:07 Ethiopie 2.000 2.000
Esther Atkins 11 2:37:11 USA 5.000 5.000
Dot McMahan 12 2:38:46 USA 3.000 3.000
TOTAUX 267.000 30.000 58.000 355.000
TOTAL PRIMES 534.000 70.000 116.000 720.000