L’ombre du dopage sur l’équipe d’Espagne des Europe de cross 2015

28 octobre 2017

Le Championnat d’Europe de cross organisé à Hyères en 2015 avait vu la victoire collective de l’Equipe d’Espagne grâce à Alemayehu Bezabeh, Adel Mechaal, Ayaad Lamdassem, Illas Fifa, réalisant un tir groupé, de la 2ème à la 5ème place, laissant dubitatifs de nombreux observateurs. Près de deux ans plus tard, il est notable que trois d’entre eux sont reliés à des affaires de dopage. Pour autant, le résultat de l’Europe de cross ne sera pas remis en cause…

Espagne equipe poidum

 

Alemayehu Bezabeh – 2ème. Adel Mechaal – 3ème. Ayaad Lamdassem – 4ème. Illas Fifa – 5ème. Le quatuor espagnol n’avait laissé aucune chance à ses rivaux, seulement supplanté par le Turc d’origine éthiopienne Ali Kaya, et reléguant Florian Carvalho à la 6ème place et les Français à la 2ème place par équipe.

Près de deux ans après cette domination outrancière, le constat est implacable : l’ombre du dopage jette un voile sur cette équipe, puisque sur les quatre athlètes qui ont reçu l’or collectif, trois sont reliés à des affaires de dopage.

En cette fin octobre 2017, c’est le nom d’Illas Fifa qui s’est ajouté à cette liste noire. Et de manière plus que fracassante avec une mise en cause non pas sportive, mais judiciaire. Illas Fifa est tombé dans les pattes de la police qui l’accuse d’être partie prenante dans un réseau de trafic de produits dopants. L’affaire a explosé au grand jour ce mercredi 25 octobre par une perquisition effectuée à son domicile de Santa Coloma de Gramenet  près de Barcelone, en parallèle de cinq autres perquisitions, à Barcelone, et aussi à Valence et Guadalajara , concernant 11 personnes.

Pour le moment, le cas d’Illas Fifa n’a pas basculé du côté sportif, et même s’il est probable qu’une suspension provisoire lui sera appliquée, les informations sur un éventuel contrôle positif n’ont pas filtré, et la Fédération Espagnole d’athlétisme ose affirmer avoir découvert le problème en même temps que le grand public dans la presse… Le retentissement est évidemment énorme avec cette arrestation fracassante du champion d’Europe en titre du 5000 mètres.

Adel Mechaal, les bons appuis pour échapper aux sanctions

Elle s’ajoute aux péripéties connues par Adel Mechaal, que l’Agence anti-dopage espagnole avait tenté de faire suspendre pour des no-shows, mais après bien des démêlés, Adel Mechaal avait obtenu cet été gain de cause auprès du Tribunal Arbitral du Sport. La presse espagnole n’avait pas manqué de souligner le moindre engagement du nouveau directeur de l’Agence Anti-dopage, qui n’avait pas souhaité se battre contre Mechaal pour obtenir la suspension demandée, d’abord 24 mois, puis 15 mois.
Espagne Fifa et Mechall

Résultat de ces considérations extra-sportives, Adel Mechaal n’a jamais respecté la suspension conservatoire prise, puis annulée par la justice, et il a réussi la meilleure saison de sa carrière, parcourant le monde à l’invitation de tous les grands meetings, pour réussir de nouveaux records personnels en descendant à 3’34’’70 sur 1500 mètres.

Alemayehu Bezabeh, suspendu 2 ans, et encore plus fort

Déjà à l’époque de Hyères, Alemayehu Bezabeh, le meilleur Espagnol de cet Europe, comptait, lui, un passé dans le dopage, avec une suspension de deux ans entre 2011 et 2013, pour avoir été intercepté avec sa poche de sang destiné à son auto-transfusion, dans la fameuse affaire Galgo, qui s’est achevée en pitrerie en Espagne. Alemayehu Bezabeh a été l’un des rares athlètes du groupe de Manuel Pascal, à être sanctionné.

Manuel Pascal, entraîneur de référence en Espagne, avait construit autour de Bezabeh une très belle histoire, affirmant l’avoir repéré durant un footing dans les rues de Madrid, alors que l’Ethiopien vivotait après une arrivée dramatique en Espagne, en clandestin sur un bateau, à l’identique du scénario bâti autour d’Illas Fifa qui serait arrivé illégalement dans un camion depuis le Maroc.

Espagne Bezabeh

Mais ces histoires ont vécu, il demeure le soupçon de tricheries à grande échelle autorisant le vol de podiums. Car quelle que soit la suite de l’affaire Fifa, il apparaît très peu plausible que le titre collectif conquis à Hyères puisse être remis en cause…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand

A lire aussi :

Le champion d’Europe Fifa inquiété par la justice espagnole

L’équipe d’Espagne dominatrice aux Europe de cross