Liv Westphal, bientôt médaillée de bronze aux Europe Espoirs de 2013 ?

30 mars 2017
Cia Europe de cross 2016 Liv Westphal

Liv Westphal


 

La suspension longue durée de la Turque Gamze Bulut à partir de juillet 2011 impacte sur de très nombreux résultats de compétitions internationales, les Jeux Olympiques de Londres en priorité où sa 2ème place, devenue 1ère place, se voit gommée. L’année suivante, en 2013, c’est le Championnat d’Europe des Espoirs qui est affecté par cette sanction rétroactive. Liv Westphal devrait ainsi être reconnue comme médaillée de bronze sur le 5000 mètres. A condition que la Fédération Européenne d’Athlétisme déclasse de manière définitive Tsehainesh Tsale, autorisée irrégulièrement à courir pour l’Azerbaidjan.

 

Les sanctions rétroactives laissent trop souvent un goût amer aux athlètes recevant a posteriori des médailles spoliées au moment T par ces athlètes aux pratiques douteuses, qu’on suspend bien trop tard.

La dernière « livraison » des suspensions rétroactives n’échappe pas à cette règle, et l’Américaine Shalane Flanagan a laissé éclater sa colère dans un tweet en apprenant dans la presse qu’elle était devenue vice-championne olympique du 10.000 pour les JO de 2008, suite à la suspension d’Elvan Abeylegesse, qui provoque une suppression de toutes les performances de la Turque du 25 août 2007 au 25 août 2009.

Mais Shalane Flanagan a été particulièrement déçue que ni l’IAAF, ni le CIO, ne l’aient contactée pour l’informer de son nouveau bonheur. Et surtout très choquée de découvrir qu’il y a déjà 2 ans que cette information aurait pu lui être communiquée, puisqu’il s’avère que la suspension d’Abeylegesse remonte déjà à septembre 2015…

A quel jeu jouent vraiment les instances officielles dans de telles situations ?? La question se pose aussi pour Liv Westphal et pour le Championnat d’Europe espoirs de 2013. Cette fois, c’est la suspension de Gamze Bulut qui est en cause, qui lui impose la perte de toutes ses performances conquises à partir du 20 juillet 2011, et pour 4 ans.

La Turque y perd au passage sa 2ème place sur 1500 m aux JO de Londres, qui s’était muée en 1ère place après la suspension d’Asli Cakir. Mais aussi sa victoire au Championnat d’Europe espoirs 2013 sur 5000 m. Et c’est ce qui a de suite fait réagir Liv Westphal. La jeune Française avait alors terminé 5ème, elle gagne donc 1 place.

Tsehainesh Tsale n’aurait pas dû disputer l’Europe Espoirs 2013

Mais en réalité, Liv Westphal devrait accéder à la 3ème place de ce podium. En effet, outre la dopée Bulut, il y avait dans cette course une autre athlète à supprimer, Tsehainesh Tsale. Et son histoire s’avère très compliquée.

Tsehainesh Tsale, native d’Ethiopie, dispute en effet l’Europe espoirs à Tampere, sous les couleurs de l’Azerbaïdjan, elle y prend la 3ème place. Précédemment, entre 2009 et 2011, cette spécialiste de steeple a représenté à plusieurs reprises l’Ethiopie, en 2009, pour le Championnat d’Afrique Junior, en 2010, pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse, et en 2011, elle termine 3ème du Championnat National d’Ethiopie.

Avant ce rendez-vous, elle a déjà participé sous la bannière Azerbaïdjan au championnat national de ce pays, et mi-juin, à la Coupe d’Europe des Clubs 3ème League, enchaînant deux victoires sur 3000 m et 5000 m en deux jours.

En réalité, Tsehainesh Tsale n’aurait jamais dû être autorisée à disputer les Europe Espoir à l’été 2013. La liste des changements de nationalités établie par l’IAAF en septembre 2014 le précise de manière très claire. Il y figure bien la date du 14 mai 2013, à prendre en compte pour les performances. Pourtant dans la colonne intitulée « Eligibilité pour représenter en compétition », la date mentionnée est celle du 13 mai 2016.

Un écart de 3 ans, très inhabituel, tant en général, les deux dates sont proches. Mais le cas de Tsehainesh Tsale est très très particulier : la jeune athlète a en effet été contrôlée positive le 27 décembre 2013, à de la Metenolone, un stéroïde anabolisant, avec en conséquence une sanction de 2 ans, s’achevant le 10 février 2016.

Pourtant le résultat du Championnat d’Europe espoir de Tampere n’a pas été réellement remanié. Sur le site de l’EAA, il a disparu, il ne demeure que la mention de la Disqualification de Tsale. Mais sur les bases de « All Athletics », c’est bien le nom de Tsale à la 3ème place (suite au déclassement de ce 29 mars de Gamze Bulut). Et sur la base de la FFA, Liv Westphal est notée 5ème de cette compétition…

Alors, quand les instances européennes voudront-elles bien balayer le nom de cette tricheuse et le remplacer par celui de Liv Westphal ??? Le plus tôt sera le mieux…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand