Les Russes champions olympiques de marche en 2008 étaient-ils dopés ?

27 mai 2018

David Howman, l’ancien Directeur de l’Agence Mondiale anti-dopage, lance un sacré pavé dans la mare, en s’interrogeant sur les victoires aux Jeux Olympiques de Pékin des deux marcheurs russes, Valeriy Borchin et Olga Kaniskina. Leurs échantillons prélevés dans la période précédant les JO avaient en effet été interceptés par les services secrets russes, et n’avaient pu être analysés.

borchin a

Valeriy Borchin et Olga Kaniskina auraient-ils dû être sacrés champions olympiques à Pékin ? Un homme est convaincu du contraire. David Howman, qui a été le patron de l’Agence Mondiale anti-dopage entre 2003 et 2016, n’a pas hésité à faire part de ses doutes à Andy Brown, le journaliste animant le site « SportsIntegrityInitiative ».
A l’origine de cette mise en cause, la disparition des échantillons des deux marcheurs, qui avaient été prélevés en août 2008 dans la période précédant les JO et destinés à être analysés au Laboratoire anti-dopage olympique à Pékin. C’est durant le transport par train entre la Russie et Pékin, que les échantillons auraient été interceptés par les services secrets de la Russie, arguant de la réglementation russe, qui interdisait la sortie de Russie d’échantillons du corps humain.
Les éléments dévoilés par David Howman corroborent des informations déjà communiquées par le Docteur Rodckhenkov, dans son témoignage auprès du CIO. Celui-ci, alors patron du laboratoire anti-dopage de Moscou, avait révélé cet incident grave. Selon lui, le Docteur Dolle de l’IAAF avait diligenté un contrôleur d’IDTM, pour vérifier quatre marcheurs, dont Borchin et Kaniskina, et leur entraîneur, Victor Chegin aurait prévenu le FSB, les services secrets russes, de ce transport afin qu’ils agissent pour bloquer ces échantillons. Evidemment pour éviter d’y découvrir les traces des produits dopants que Victor Chegin avait coutume de leur faire absorber pour les préparer (au total 20 marcheurs entraînés par lui ont été sanctionnés pour dopage). Et l’AMA n’avait alors pu obtenir que la loi soit levée pour que les échantillons sortent de Russie.

Par la suite, Valeriy Borchin et Olga Kaniskina ont été tous les deux sanctionnés pour des irrégularités sur leur passeport biologique. Olga Kaniskina a été suspendue en janvier 2015 par la RUSADA pour 3 ans et deux mois. Valeriy Borchin, lui, avait reçu une sanction de 8 ans, pour un 2ème contrôle positif.

kaniskina
Malgré tout, les suspensions prononcées apparaissaient plus que fantaisistes car elles permettaient à Olga Kaniskina de conserver sa médaille d’argent olympique des JO 2012, et à Valeriy Borchin son titre mondial obtenu en 2011. Ce n’est qu’après un appel auprès du TAS que l’IAAF obtenait gain de cause, pour que tous leurs résultats soient annulés depuis août 2009, marquant le début des irrégularités sur leur passeport biologique.

 

Les révélations conjointes de David Howman et de Grigory Rodchenkov confirment que l’usurpation des marcheurs russes avait débuté bien plus tôt…
 Texte : Odile Baudrier
 Photo : G.B.