Les primes du circuit mondial des marathons en forte baisse

24 mars 2017

Les organisateurs du circuit des « World Marathon Majors » ont revu à la baisse cette année les grilles des primes distribuées aux coureurs d’élite. Le montant global baisse de 35%, et les économies ainsi réalisées iront aux coureurs handisports et à des actions caritatives.

KIPCHOGE BERLIN

Eliud Kipchoge, vainqueur du World Marathon Majors en 2016

 

pop up les crosseux250.000 dollars au lieu de 500.000 dollars. C’est la somme que touchera le vainqueur homme et la vainqueuse femme du circuit des « World Marathon Majors », comportant 7 épreuves, débutant à Londres en avril prochain et s’achevant à Berlin en septembre 2018.

Une baisse plus que conséquente de ce pactole, qui sera désormais distribué différemment. Les deuxième et troisième coureur et coureuses empocheront respectivement 50.000 dollars et 25.000 dollars alors que jusqu’à maintenant, ils ne recevaient rien, seul le premier étant récompensé.

Cet élargissement au « podium » est évidemment une bonne nouvelle pour l’élite mondiale, mais la somme globale leur revenant sera tout de même plus faible, avec 325.000 dollars distribués au top 3, contre 500.000 dollars au vainqueur.

Pourquoi un tel revirement ? Pour réorienter les budgets vers les coureurs handisports, qui vont maintenant bénéficier d’une grille de prix sur le top 3, au lieu d’un seul athlète, et de montants plus élevés, avec 50.000 dollars au 1er – 25.000 dollars au 2ème – 10.000 dollars au 3ème.

280.000 dollars pour le programme de Charité

Mais ce sont surtout les actions caritatives qui seront les grandes gagnantes de ce nouveau système. Les « Majors » distribueront 280.000 dollars selon un système original : chaque vainqueur de chaque marathon aura à disposition une donation de 10.000 dollars qu’il ou elle pourra distribuer à l’œuvre qui lui plaira. Cela s’appliquera aux Marathons de Londres, Berlin, Chicago, New York en 2017, et Tokyo, Boston, Londres en 2018.

Le communiqué officiel diffusé par les organisateurs du Circuit justifie cette nouvelle orientation par leur volonté de s’associer de manière plus forte aux actions des coureurs « de base » dans diverses actions de charité, en arguant que déjà, ce sont plus de 150 millions de dollars qui sont reversés chaque année à travers ces initiatives individuelles.

Mais il est certain qu’une telle réorientation de la manne financière marque aussi la volonté de prendre un peu de distance face à l’élite du marathon compte tenu des problèmes de dopage rencontrés dans les années passées. Surtout le cas de Rita Jeptoo s’est révélé particulièrement préjudiciable aux « Majors ». La Kenyane s’était vue contrôlée positive à quelques jours seulement de la remise officielle du chèque de 500.000 dollars qui lui revenait après qu’elle ait remporté le circuit mondial en 2014…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.