Les courses américaines découvrent les contrôles anti-dopage

5 août 2019

Les grandes courses américaines découvrent les contrôles anti-dopage, et cette nouveauté fait même les titres de la presse ! Ainsi de la fameuse « Beach to Beacon », qui distribuait jusqu’alors 90.000 dollars de prime sans aucune vérification…

90.000 dollars de prime. Et pas un seul contrôle anti-dopage. C’était la pratique en vigueur jusqu’à cette année pour « Beach to Beacon », une épreuve de 10 km de référence aux Etats-Unis. D’autant plus surprenant qu’elle compte 22 éditions et est chapeautée par Joan Benoît Samuelson, championne olympique du Marathon en 1984…

Celle-ci n’a d’ailleurs pas hésité à déclarer dans « Press Herald » : « Comme l’un des premiers évènements de running aux Etats-Unis, c’est notre obligation de faire de notre mieux pour garder notre sport propre ».

Mais en réalité, ce n’est que pour cette 22ème édition, début août, que l’épreuve du Maine a enfin pris le parti de diligenter des contrôles sur son élite… Et en grande partie à la suite du coup de semonce envoyé l’année dernière par Ben True, qui avait révélé une certaine irritation après la victoire du Néo-Zélandais Jake Robertson, agrémentée du record de la course, en empochant 10.000 dollars. L’Américain, cinq fois champion national, qui avait terminé 3ème, n’avait pas hésité à déclarer que sans vouloir émettre d’insinuations, il estimait qu’une épreuve dotée d’un tel « prize money » et aussi ancienne n’avait pas d’excuses pour évoluer sans contrôles.

Sous la pression, « Beach to Beacon » a opéré ce grand virage, (qui lui coûtera environ 10.000 dollars) comme une dizaine d’épreuves majeures aux Etats-Unis, qui, elles aussi, préféraient jouer à l’autruche, en faisant semblant d’ignorer que le dopage existe, tout en distribuant des sommes faramineuses…

Ce ne sont que 38 courses sur route qui ont été soumises à un contrôle anti-dopage par l’USADA l’agence anti-dopage américaine en 2018, incluant les prestigieux marathons de Boston, Pittsburgh, Chicago et New York. Un pourcentage ridicule à considérer que le nombre d’épreuves organisées chaque année serait d’environ 30.000 !

Et ce sont seulement 8 championnats américains qui ont reçu la visite des préleveurs, dans un pays où sont organisés chaque année près de 25 championnats officiels, sur les distances du mile sur route au 100 km, en passant par les 5 km, et les masters.

Un chiffre très faible qui laisse la porte grande ouverte à certaines dérives, même si les contrôles en compétition livrent peu de résultats positifs, 3 cas sur 120 échantillons en 2017 aux USA.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.