L’Equipe d’Espagne dominatrice aux Europe de cross

16 décembre 2015

Espagne equipe poidum

L’Equipe d’Espagne a été très dominatrice lors des Championnats d’Europe de cross, propulsant quatre athlètes dans le top 5, avec la médaille de bronze pour Adel Mechaal et d’argent pour Alemayehu Bezabeh, déjà deux fois champion d’Europe, et suspendu deux ans pour dopage. Une nouvelle réussite de cet ex-dopé, suscitant une certaine hostilité sur toute cette équipe espagnole formée d’immigrés marocains.

 

Alemayehu Bezabeh a bel et bien le droit de courir ce Championnat d’Europe de cross. Comme en 2014 à Samokov, où il empoche l’argent. Comme en 2013 à Belgrade, où il gagne un 2ème titre après celui déjà obtenu en 2009. Entre temps, Bezabeh avait disparu, suspendu pour dopage pendant deux ans, entre 2011 et 2013.

Les règles sont claires. La suspension terminée, un athlète ne peut plus être interdit de compétition. Michel Marle, Monsieur anti-dopage à la FFA, le confirme sans s’offusquer : « Ca peut choquer. Mais quand un athlète a purgé sa peine, il a le droit de recourir. C’est logique ! Et on ne peut pas mettre de conditions. Même après la prison, on a droit à une deuxième chance…. »

C’est ainsi que depuis la fin de sa suspension, Bezabeh a pu revenir hanter les terrains de cross pour y dérouler cette foulée bien huilée, qui l’amène à nouveau dans le très haut du classement pour cet Europe de Hyères, juste supplanté par le Turc, Ali Kaya, véritable extra-terrestre.

Mais la raison et la passion ne font pas toujours bon ménage, et cette nouvelle démonstration de force de l’Espagnol de 29 ans n’a pas suscité que des commentaires positifs. Surtout qu’il a aspiré derrière lui un trio espagnol particulièrement performant, squattant les premières places.

L’immigration marocaine s’invite aux Europe

Une démonstration de force effectuée par trois athlètes tous issus du même pays natal, le Maroc, qu’ils ont quitté pour représenter l’Espagne dans des parcours contrastés. A 25 ans, Adel Mechaal, 3ème à Hyères, est citoyen espagnol depuis 2 ans. Ayad Lamdassem, 34 ans, 4ème à Hyères, après deux médailles d’argent, a changé de nationalité il y a 8 ans. Ilias Fifa, 26 ans, 5ème à Hyères, porte les couleurs de l’Espagne depuis l’été dernier seulement, après s’y être installé il y a 9 ans.

Cette main-mise d’ex-Marocains sur ce Championnat d’Europe n’a pas manqué d’engendrer des réactions mitigées, avec ce sentiment qu’un évènement conçu pour les Européens se retrouve ainsi squatté par des athlètes africains. Ainsi Alexandre Saddedine me confie-t-il après l’arrivée : « En fait, c’était l’Equipe du Maroc ! »

Un sujet sensible en pleine campagne électorale très bleu-blanc-rouge, et dans un contexte où l’afflux massif d’immigrés dans toute l’Europe est devenu un enjeu majeur dans tous les pays. Mechaal, Lamdassem, Fifa, ont tous les trois fait partie de ces immigrés en quête d’une vie meilleure, jetant leur dévolu sur l’Espagne, le pays le plus proche du Maroc, parfois dans des conditions tragiques. Bezabeh était ainsi arrivé d’Ethiopie par bateau comme clandestin, et le jeune Fifa s’est, lui, dissimulé sous un camion pour traverser depuis Tanger, sa ville natale. Quant à Lamdassem, il avait profité du Championnat du Monde Universitaire de cross en 2002 où il représentait le Maroc pour s’installer en Espagne.

Adel Mechaal et Ilias Fifa, eux, n’ont jamais porté les couleurs de leur pays natal, s’illustrant simplement sous le maillot espagnol, avec une première sélection à la Coupe d’Europe 2013 pour Mechaal, et au Mondial de Pékin cet été pour Fifa, auteur d’un chrono de 13’05’’ sur 5000 m.

Irba Lakhal avait prédit la victoire espagnole

Un observateur très attentif l’avoue, il n’est nullement surpris que ces Espagnols soient les grands dominateurs de ce Championnat d’Europe. Irba Lakhal, chargé d’encadrer l’équipe seniors pour cet Europe, avait averti ses collègues de l’équipe technique de la FFA du danger de ce quatuor : « J’avais dit en réunion technique qu’il serait impossible de les battre. »

Irba Lakhal avait bâti cette conviction en les observant à Ifrane durant le stage en altitude qu’il avait mené trois semaines durant aux côtés de Simon Denissel et d’Alexandre Saddedine. Son œil expert ne s’y était pas trompé, rôdé après plus de vingt ans de pratique de haut niveau, d’abord sous les couleurs du Maroc, avec le bronze sur 3000 m steeple en juniors en 1994, puis sous celles de la France, qu’il a ainsi représentée à partir de 2002, et en particulier à deux reprises pour le Championnat d’Europe de cross. Les hasards de la vie l’ont amené, lui, du Maroc vers le Nord de la France, et il compte maintenant parmi les entraîneurs du Lille Métropole athlétisme.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photos : Gilles Bertrand

Espagne Bezabeh

Espagne Bezabeh 3

Espagne Bezabeh 2

Espagne Fifa et Mechall

Espagne duo

Espagne Fifa

Espagne Lamdasem

Espagne podium

Espagne Bezabeh 4

Espagne Gebre

Espagne Gebre 2