Le record de France du 5 km de Clémence Calvin ne sera pas homologué

15 mars 2019

Clémence Calvin a réalisé ce dimanche un record de France du 5 km durant le semi-marathon de Paris. Toutefois ce record ne sera pas homologué, à la demande de Clémence Calvin.

C’est une situation très inédite que celle du record de France du 5 km établi par Clémence Calvin ce dimanche 10 mars durant le semi-marathon de Paris. La jeune athlète de Martigues l’a terminé en 1h10’14’’, tout en y établissant un record de France du 5 kilomètres, en 16’24’’. Les nouvelles réglementations permettent en effet de valider des records nationaux, européens ou mondiaux, sur les temps de passage dans une compétition à label.

Ce record est d’ailleurs annoncé haut et fort au micro durant le Championnat de France de cross de Vittel. Il figure également dans le communiqué de presse diffusé par l’organisation d’ASO. Et dès le dimanche en début d’après-midi, Clémence Calvin le mentionne tant sur son compte Facebook qu’Instagram, en indiquant aussi avoir couru la deuxième moitié de course à allure marathon en raison du vent violent.

Mais finalement, ce record de France ne figurera sur aucune tablette. Ainsi en a décidé Clémence Calvin, qui a finalement informé la FFA qu’elle ne souhaitait pas le faire valider. Pour quelle raison ? Selon les informations communiquées par Michel Marle, le responsable anti-dopage de la FFA, Clémence Calvin a expliqué qu’elle estimait que ce record n’avait pas lieu d’être car il avait été établi lors d’une autre compétition. Elle aurait affirmé qu’elle souhaitait le tenter à nouveau d’ici peu de temps, et qu’elle fera alors tout le nécessaire pour qu’il soit homologué.

Une attitude très étonnante, que de renoncer à un record de France, et qui, sauf erreur, ne s’est jamais produite dans le passé. Certes, certains records de France, voire même records du Monde, n’ont pu être homologués, mais pour la raison toute simple que le contrôle anti-dopage exigé n’avait pu être effectué.

L’homologation est interrompue

Car les règles de la FFA fixent un cadre très précis à toute homologation, avec l’obligation pour l’athlète d’effectuer un contrôle anti-dopage dans un délai de 72 heures après la performance.

Au semi-marathon, cette année, aucun contrôle anti-dopage n’avait été programmé par l’AFLD. De ce fait, l’homologation exigeait le montage spécial d’un contrôle. Ce que la FFA avait commencé à organiser. De même d’ailleurs, selon nos informations, René Auguin, le manager de Clémence Calvin, cherchait à entrer en relation avec un préleveur anti-dopage.

Mais finalement, l’organisation du contrôle s’est interrompue à la demande de Clémence Calvin, et de son compagnon et entraîneur, Samir Dahmani, soutenant, lui aussi, qu’elle le battrait de toute façon dans peu de temps.

Ce record de France du 5 kilomètres aurait été le premier enregistré sur cette distance. L’IAAF a en effet reconnu officiellement cette discipline depuis peu de temps. Côté français, à ce jour, aucune performance n’a encore été validée. Côté mondial, seulement 6 chronos ont été validés officiellement, et cette marque de 16’24’’ correspond au 7ème chrono tous temps. Ou plutôt correspondait au passé, puisque Clémence Calvin en a décidé ainsi…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand

Clémence Calvin et Samir Dahmani, contactés par mes soins, n’ont pas répondu à mes questions.