La sinistre bévue d’Adidas, pour le marathon de Boston

18 avril 2017

Le service marketing d’Adidas a eu le très mauvais goût d’envoyer un email aux coureurs du marathon de Boston 2017 indiquant dans son objet « Bravo. Vous avez survécu au marathon de Boston ». Une formulation plus que maladroite alors que l’attentat de l’édition 2013, ses 3 morts, et 260 blessés demeurent encore tellement présents dans les mémoires…

 

BOSTON ARR. 2014

Le message distillé par Adidas ne pouvait être plus choquant. Le service marketing de la marque a eu le très mauvais goût d’adresser aux coureurs du marathon de Boston, le lendemain de l’épreuve, un mail très étrange, avec ce titre « Bravo ! Vous avez survécu au marathon de Boston ». Avec l’objectif de leur vendre une tenue officielle du marathon…

ADIDAS MAIL BOSTON

Mais quel est l’hurluberlu qui a eu l’idée d’une formulation aussi provocatrice à peine quatre ans après le terrible drame vécu par l’épreuve en 2013 lorsque les deux frères Tsarnaïev déposent à quelques kilomètres de l’arrivée une bombe qui va engendrer la mort de 3 personnes, et les blessures graves de 260 autres.

Un message que la communauté du running a accueilli avec un extrême choc, et les réseaux sociaux se sont emballés pour rappeler à Adidas, partenaire de très longue date de l’épreuve, cette tragédie encore tellement présente dans les souvenirs. Cette année encore, des survivants de l’attentat de 2013 participaient à nouveau à l’épreuve, comme le Commissaire de la Police de Boston, William Evans, en course en 2013, pour la 18ème fois à Boston, et qui a achevé cette année son 52ème marathon.

Adidas a utilisé Twitter pour s’excuser pour cette bévue, affirmant « être incroyablement désolé pour cette ligne de texte indélicate », et soulignant « Le Marathon de Boston est l’un des évènements sportifs les plus inspirants au monde. Chaque année, nous nous rappelons des espoirs et de la résilience de la communauté du running pour cet évènement. »

Un documentaire pour le souvenir de Boston

L’épreuve, déjà historique par son antériorité, elle fêtait ce printemps sa 122ème édition, a tristement acquis une emphase supplémentaire avec ce terrible attentat, meurtrissant des milliers de personnes, coureurs, spectateurs, téléspectateurs, entourages, confrontés aux séquelles des blessures provoquées par l’explosion.

Un documentaire « Boston, the documentary », a été spécialement réalisé sur cette « doyenne » par Jon Duham, cinéaste et marathonien, avec en narrateur Matt Damon, et l’avant première, le samedi soir avant la course, a reçu un accueil enthousiaste d’une salle remplie de toutes les références du marathon, qui n’ont pas manqué de souligner combien ce film les avait séduits, par sa dimension historique et son témoignage pertinent sur la tragédie de 2013.

Shalane Flanagan, présente au marathon comme commentatrice télé en raison d’une blessure, a résumé très simplement le sentiment général : « J’ai ri. J’ai pleuré. J’étais si fière. »

> Texte : Odile Baudrier
> Photo : D.R.