La perchiste américaine Demi Payne suspendue 4 ans

29 août 2018

C’est plus de deux ans après son contrôle positif aux stéroïdes anabolisants que la perchiste américaine Demi Payne a été suspendue. Elle comptait alors parmi les meilleures mondiales, après avoir franchi 4.90 mètres.

Demi Payne

Un gros poisson était tombé en mars 2016 dans la nasse de l’USADA, l’agence anti-dopage américaine, avec le contrôle positif aux stéroïdes anabolisants de Demi Payne constaté durant les championnats nationaux indoor.

La perchiste venait d’y obtenir la médaille de bronze, quelques semaines après avoir frappé les esprits en franchissant 4.90 mètres aux Millrose Games de New York. Elle poursuivait ainsi sur la lancée d’une progression brutalement débutée durant l’année 2015. N’avait-elle pas gagné en un an seulement, 50 centimètres sur son record outdoor, passant de 4.21 mètres à 4.71 mètres, et 71 centimètres sur son record indoor, amené de 4.04 mètres à 4.75 mètres…

Des progrès hallucinants qui n’avaient pas manqué d’attirer l’attention des spécialistes, et c’est ainsi qu’après sa suspension, que Sandi Morris, sa grand rivale, a souligné les soupçons qu’elle concevait alors sur Demi Payne. Mais celle-ci avait bâti une charmante histoire pour se justifier. Elle clamait à tout va que c’est la naissance de sa fille, fin 2013, alors qu’elle n’avait que 22 ans, qui avait complètement modifié son approche de l’entraînement pour lui apporter plus de motivation et la booster vers ces hauteurs.

payne demi f

Et ce joli conte d’être repris par des médias peu scrupuleux, et charmés par le parcours étonnant de cette ravissante jeune femme, qui n’hésitait pas à poser avec sa fille, et à détailler par le menu les contraintes de sa vie quotidienne de maman-athlète de haut niveau. Demi Payne pouvait aussi se targuer de s’appuyer sur l’expérience de son père, Bill, lui-même ancien perchiste, à 5.86 m et d’un entraîneur très réputé, Jeff Erickson.

Elle entretenait aussi cette déferlante médiatique par ses ambitions énormes, et ainsi début 2015, elle n’hésitait pas à soutenir à ESPN qu’elle ambitionnait le titre olympique et d’être la première perchiste à franchir les 17 pieds, soit 5.18 mètres ! Pourtant à jouer avec le feu, Demi Payne s’est finalement brûlée, en se présentant chargée au championnat national…

Pourquoi l’USADA a-t-elle mis plus de deux ans pour sanctionner ce contrôle ? L’affaire n’est pas très claire. Il s’agissait pourtant d’une très belle prise pour l’agence américaine anti-dopage plus habituée ces dernières années à suspendre des sportifs de deuxième zone que des top élite. Peur de toucher au mythe de la Maman ???

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Stephen Austin State University