La marcheuse chinoise Liu Hong, contrôlée positive, mais présente à Rio

30 juillet 2016

Encore une affaire peu glorieuse à l’actif de la lutte anti dopage. Liu Hong, championne du monde de marche en titre, a été contrôlée positive en mai mais la Chinoise n’a supporté qu’une suspension d’un mois et sera donc autorisée à disputer les JO de Rio, où le titre lui semble promis en l’absence des Russes. Derrière son succès, un homme clef, Sandro Damila, l’entraîneur italien à l’origine de la réussite d’Alex Schwazer aux JO de Pékin.

Liu Hong

Liu Hong

Deux poids, deux mesures. Ce sera probablement le sentiment général à observer le cas de Liu Hong, avant ces JO de Rio. La marcheuse chinoise y sera bien présente et pourtant, selon les informations de « InsideTheGames », elle a été contrôlée positive  lors de la Coupe du Monde de marche de Rome début mai. Mais elle n’a supporté qu’une courte suspension, seulement 1 mois, entre le 13 juin et le 13 juillet. Cela lui ouvre donc grand les portes pour le 20 km marche, qu’elle aborde en favorite avec son titre de championne du monde conquis à Pékin.

Pourquoi une si courte sanction ? A cause d’un certain imbroglio autour du produit incriminé, l’higenamine. Il s’agit d’un « beta 2 Agonist », produit figurant bien sur la liste de l’AMA. Mais une suspension réduite peut être appliquée. Liu Hong n’a donc reçu qu’un mois d’arrêt.

L’higenamine, comme pour Mamadou Sakho

L’higenamine avait fait beaucoup parler ce printemps, après le contrôle positif du footballeur Mamadou Sakho. Lui aussi subissait finalement une sanction courte, l’UEFA annulant début juillet la procédure. Pour sa défense, Mamadou Sakho avait fait valoir que le patron du laboratoire anti-dopage de Cologne l’avait  dans un premier temps informé que la substance n’était pas interdite, information remise en cause par la suite par l’Agence Anti Dopage Mondiale.

Qu’est-ce que l’higenamine ? Il s’agit d’un produit chimique qu’on retrouve dans des plantes de la médecine traditionnelle, comme l’Aconitum Carmichaelii. Même si selon les informations diffusées par le site médical « WebMd », l’impact positif de l’higenamine demeure à démontrer, le produit est utilisé dans des suppléments destinés à accroître la performance sportive et également à favoriser la perte de poids. Officiellement, c’est justement pour perdre du poids que Mamadou Sakho aurait opté pour l’higenamine.

Liu Hong ultra favorite sans les marcheuses russes

On a du mal à croire que la fluette Liu Hong ait eu recours à ce produit pour ce motif…  Mais la Chinoise s’en sort très bien, elle aussi. La Fédération Chinoise d’Athlétisme s’est contentée de la disqualifier de sa première place à la Coupe du Monde par Equipe de Rome, et de lui imposer cette suspension d’un mois qui tombe à point nommé en lui permettant de disputer les Jeux de Rio.

Il n’est pas difficile d’imaginer les hurlements des sportifs russes, qui se voient aussi d’office interdits de JO dans le cas de précédentes suspensions pour dopage…  Et justement, l’absence des athlètes russes sera particulièrement sensible dans la marche, une discipline traditionnellement dominée par la Russie. Liu Hong se voit ainsi désignée comme ultra favorite pour le 20 km, qu’elle aborde avec un palmarès exceptionnel, championne du monde en titre. Egalement sacrée en 2011, elle avait terminé 3ème aux JO de Londres.

Liu Hong et Sandro Damilano

Liu Hong et Sandro Damilano

Sandro Damilano, l’entraîneur italien d’Alex Schwazer, recruté par la Chine

Le long de la Tamise, la Chine empoche cinq médailles à la marche, une réussite exceptionnelle sacrant le travail de Sandro Damilano, recruté en 2011 par la Chine pour renforcer le niveau de ses marcheurs. L’expert italien avait bâti sa réputation avec Alex Schwazer qu’il avait amené au titre olympique à Pékin en 2008. Mais lorsque l’affaire de dopage de Schwazer explose juste avant Londres, leur collaboration est achevé. Ce printemps, les deux hommes se sont croisés à Rome, marquant le come-back de Schwazer après sa suspension. Quelques semaines plus tard, on apprendra le nouveau contrôle positif du marcheur italien, pour de la testostérone. Il sera, lui, à nouveau interdit de JO…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Getty/IAAF