Jarrion Lawson, médaillé d’argent 2017 à la longueur, positif aux stéroïdes

5 septembre 2018

Après Kipgeyon Bett, un nouveau cas de dopage touche un médaillé du Mondial 2017. Jarrion Lawson, vice-champion du monde à la longueur, a été contrôlé positif aux stéroïdes anabolisants. L’Américain de 24 ans se défend en arguant avoir été contaminé par de la viande de bœuf…

 

lawson

Dopé par son steak de bœuf. C’est la défense que Jarrion Lawson a choisi après un contrôle positif à l’épitrenbolone, un métabolite de la trenbolone, qui est un stéroïde anabolisant. Le sauteur en longueur, médaillé d’argent au Mondial de Londres 2017, également sprinter sur 100 et 200 m, compte démontrer que la trenbolone présente dans son échantillon prélevé le 2 juin provient d’une viande de bœuf contaminée durant sa production.

Un axe de défense qui a déjà été utilisé l’année dernière par sa compatriote Ajee Wilson, positive au zéranol en février 2016. Et qui avait obtenu d’être acquittée de toute sanction après que l’USADA ait accepté son explication. A savoir qu’elle avait mangé des queues de bœufs dans un restaurant jamaïcain la veille des Millrose Games, où elle allait être contrôlée positive, et qu’elle aurait même terminé les restes du plat au déjeuner le jour sa course… Une explication pour le moins loufoque mais que l’USADA avait retenue, compte tenu des faibles taux de zéranol enregistrés.

Pour Jarrion Lawson, les taux apparaissent aussi très faibles, soutient-il, et il escompte bien également démontrer que le trenbolone est apparu dans son organisme par une ingestion alimentaire. Le trenbolone, comme le zéranol, sont utilisés par l’industrie alimentaire pour produire la viande de bœuf, et cela de manière tout à fait légale. L’USDA, l’agence alimentaire US, autorise en effet ces stéroïdes pour que les bœufs profitent plus vite, pour le bienfait de l’industrie agro-alimentaire !

Alors, pour se disculper, combien de steaks et hamburgers, Jarrion Lawson va-t-il affirmer qu’il a avalé dans les jours qui ont précédé son contrôle ???

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.