Jared Ward, le mathématicien mormon du marathon US

2 décembre 2015

Jared Ward espère décrocher en début d’année son billet pour les Jeux Olympiques de Rio. Le néo-marathonien, qui a réalisé 2h12’56’’ce printemps pour son 3ème marathon, est également un mathématicien, enseignant à l’université mormone de Provo. Et Jared Ward peut également se targuer d’avoir été un Missionnaire !

Jared Ward, sous les couleurs de BYU, l'université mormone de Provo

Jared Ward, sous les couleurs de BYU, l’université mormone de Provo

 

Mathématicien, mormon et marathonien. Le profil de Jared Ward est pour le moins éclectique. Le jeune coureur, il n’a que 27 ans, s’est fait connaître par sa troisième place au marathon de Los Angeles au printemps dernier, où il a couru en 2h12’56’’. Seulement 18 mois après ses débuts, et pour sa 3ème tentative sur la distance, il empoche sa qualification pour les fameux Trials du marathon, qui auront justement lieu à Los Angeles en février 2016, avec l’objectif de décrocher le sésame pour les JO de Rio.

Comme le souligne avec humour Roxanna Scott pour « USA Today Sports », sur les 169 hommes qualifiés pour les Trials, Jared Ward est le seul à avoir écrit une thèse sur la stratégie sur l’allure optimale à adopter pour courir un marathon.

Les mathématiques sont la spécialité de Jared Ward, et il décline sa vie autour de cette passion des chiffres qui le hante au quotidien et dans son entraînement.

Un coach de référence, Ed Eyestone

Un entraînement qu’il effectue sous la houlette d’une référence, Ed Eyestone, qui a compté parmi les meilleurs marathoniens US de son époque, avec deux JO à son actif, en 1988 et 1992.

C’est Ed Eyestone qui a orienté son protégé vers la distance reine, à a suite d’un imbroglio administratif qui privait Jared Ward de disputer les cross NCAA en 2013. Avec d’entrée la réussite, un chrono de 2h16’17’’, en 2013, puis 2h16’15’’ l’année suivante avant ce big bang des 2h12’56’’ à Los Angeles.

Pourtant Jared Ward revient de très loin, ce talentueux coureur a dû placer sa pratique entre parenthèses pendant deux années. Selon les usages à BYU, Brigham Young University, l’université des Mormons, le jeune étudiant se met au service de son église, « L’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours ». Avec comme champ d’action, la ville de Pittsburgh, pour y recruter de nouveaux membres. Le missionnaire évolue en duo, avec une contrainte forte imposée par son Eglise : toujours rester ensemble. D’où l’obligation d’arrêter de courir…

A son retour à Provo, Jared Ward avait pris 10 kilos, mais n’avait pas perdu son envie de courir et il retrouvait l’entraînement en parallèle de ses études et de la rédaction de sa thèse, avant de devenir enseignant en statistiques à BYU.

Et Ed Eyestone de souligner, combien son sens du calcul pourrait l’avantager dans sa quête du billet olympique…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.