Londres, Farah dans l’histoire des J.O.

20 janvier 2015

Un 10 000 mètres en feu, un 10 000 en folie, un 10 000 d’anthologie…25 tours pour mettre sur orbite l’anglais MoFarah. Tant attendu, si attendu. Epié, ausculté, dévoré, Mo Farah a su résister. Mo Farah a su esquiver. Pour que dans cette arène, propulsé par cent millions de watt, il puisse s’imposer avec une maîtrise insolente, d’une foulée géante. En déjouant, sans paravent. Première étape d’une ascension, d’un sacre olympique réalisant le doublé historique 10 000 mètres – 5000 mètres.

> Reportage photographique réalisé en juillet 2012 à Londres par Gilles Bertrand