Depuis 3 ans, l’ombre du dopage plane sur le France de cross

3 décembre 2016
A. Labali cross court les Mureaux 2015

A. Labali vainqueur du cross court aux Mureaux en 2015

Plusieurs vainqueurs des Championnats de France de cross ont été l’objet par la suite de sanctions pour infractions aux règles anti-dopage, à l’image de Laila Traby, Othmane El Goumri, Abdelali Labali, Yassine Bensghir. Dans les deux premiers cas, les suspensions ont été sans suite sur les podiums, car postérieures en date, alors que pour Labali et Bensghir, leurs résultats devraient être supprimés, puisque effectués dans la période de suspension.

 

C’est un inventaire bien tristounet à établir. Mais obligatoire à faire au fur et à mesure qu’on voit apparaître sur les listes des athlètes suspendus pour infractions aux règles anti-dopage plusieurs noms qui ont brillé sur les Championnats de France de cross de ces deux dernières années.

France du Pontet en Provence en 2014 : 3 athlètes sanctionnés par la suite – pas de changement des podiums

Laila Traby cross Le Pontet 2014Laila Traby a ouvert le bal. Elle est sacrée championne de France en mars 2014, elle deviendra aussi l’été venu médaillée de bronze au championnat d’Europe du 10000 m, avant de se voir contrôlée positive à l’EPO en novembre 2014. Sa sanction est allongée à 3 ans, en raison de son refus du contrôle, avant d’y être contrainte par les Gendarmes de l’OCLAEPS. Son titre du Pontet, conquis sous les couleurs de Martigues AC, n’est évidemment pas impacté par cette suspension.

Khadija Sammah avait terminé 2ème du cross court sur ce même France de Salon en 2014. Fin 2015 tombe l’annonce de sa suspension après un contrôle positif survenu en mars 2015 au cross de Khourigigba au Maroc, pour utilisation de la molécule GW 1516, relevant du dopage génétique. Au Pontet, la Marocaine, souvent présentée comme la cousine de Laila Traby, évoluait également sous les couleurs de Martigues AC.

Othmane El Goumri avait lui aussi brillé à Salon de Provence, avec la victoire sur le cross long. Le Marocain, licencié à Alès AC, allait réitérer la même performance deux ans plus tard au France du Mans. En cette fin d’année 2016 ; le coup de massue est tombé : El Goumri se voit suspendu pour deux ans pour refus de contrôle, une suspension qui est débutée au 1er juillet 2016. Là encore, aucune conséquence sur les podiums des France de cross, qui demeure, (pour le moment ?), inchangés.

France des Mureaux en 2015 – 2 athlètes seront ensuite suspendus – les podiums sont à modifier

Le Championnat de France des Mureaux début 2015 a été, lui, le cadre d’un cross court assez effarant. Abdelahdi Labali survole littéralement l’épreuve, alors que Yassine Bensghir termine 3ème. Les deux Marocains portent alors les couleurs du club de Neuilly Plaisance, et ils vont connaître tout récemment le même sort : une suspension pour dopage. Elle est enregistrée le 12 avril 2016 pour Bensghir pour une durée de 4 ans, en raison d’anomalies à son passeport biologique, dont l’IAAF identifie le début au 7 juin 2014. En conséquence, son résultat du France de cross 2015 devrait être supprimé….

Même scénario pour Labali, mais un peu plus corsé ! Les choses se déroulent en deux temps : une première sanction de deux ans pour refus de contrôle, qui débute le 27 avril 2016, et une deuxième sanction qui débute le 12 mai 2016, là aussi pour des anomalies sur le passeport biologique, et cette fois, c’est le coup de massue avec 8 ans de suspension….Et un début de sanction que l’IAAF fait tout simplement remonter quatre ans plus tôt, à partir du 9 juillet 2012 !!. Là aussi, cela gomme son résultat du France de cross 2015.

Mohamed Hattouchi et Mohamed El Hacchimi

A ajouter à cette liste, Mohamed Hattouchi, qui avait terminé 34ème au France de cross du Mans en mars 2016, sous les couleurs de St Denis Emotion, mais qui est suspendu pour 4 ans pour utilisation de CERA, avec un début de suspension qui efface de facto son résultat du France de cross (invalidé d’ailleurs sur le résultat affiché sur le site de la FFA). Et aussi Mohamed El Hacchimi, qui dispute le France de cross 2013, où il prend la 14ème place sous les couleurs d’Alès Cévennes AC, et qui connaîtra en 2015 une suspension de six ans pour utilisation de CERA, à partir de janvier 2014. Pour El Hacchimi, aucun impact sur le résultat du France, qui marque d’ailleurs quasiment sa dernière compétition en France.

> Texte : Odile Baudrier
> Photo : Gilles Bertrand