Breaking 2 : les pacers en formation à Monza

2 mai 2017

BREAKING 2 PACERS

 

C’est cette fin de semaine en Italie, que l’opération Breaking 2 orchestrée par Nike va aboutir, avec la tentative de Eliud Kipchoge, Tadesse, Lelisa Desisa de descendre sous les 2 heures. Pour y réussir, une armée de pacers a été constituée, ils se succéderont pour épauler le trio. Parmi eux, des athlètes éthiopiens et kenyans, spécialement entraînés pour ce projet, et aussi les meilleurs demi-fondeurs des Etats-Unis. comme Bernard Lagat. Tout ce petit monde est en pleine formation sur le circuit de Monza.

 

Les pacers ont été les premiers à mettre le cap sur le circuit, pour une session dite de « Formation ». On a pu ainsi découvrir un groupe d’environ une trentaine de coureurs, qui tôt, le matin, ont commencé à répéter derrière la voiture chrono. Hadji Adilo, l’un des entraîneurs les plus réputés en Ethiopie, a ainsi supervisé le travail de la petite dizaine d’Ethiopiens qu’il a spécialement préparé pour l’opération. Les Kenyans sont là aussi, c’est l’Italien Renato Canova qui s’est chargé de peaufiner leur entraînement. Et tous ces coureurs des hauts plateaux seront accompagnés par quelques guest-stars venus tout droit des Etats-Unis, avec Bernard Lagat, Chris Derrick, Sam Chelanga, Stephen Sambu.

Les pacers ont un rôle particulièrement important dans ce projet, puisqu’ils se succéderont à tour de rôle, au fil de tours, pour maintenir le rythme élevé exigé. L’équipe Nike a bâti un tableau précis des rotations, il y aura en permanence 6 pacers avec le trio, qui feront chacun un tour, avant de s’arrêter pour récupérer et reprendre un peu plus tard pour un nouveau tour. Ainsi Bernard Lagat sera-t-il en lice à 3 reprises, correspondant à 3 tours d’environ 7 minutes.

La mission exigée est redoutable, comme le rappelle le communiqué de presse distillé par Nike, soulignant que pour passer sous la barre des 2 heures, un coureur doit augmenter de 3% la vitesse moyenne enregistrée pour le record du monde de marathon. Soit un gain de 4 secondes à chaque kilomètre !

Eliud Kipchoge, dans ses derniers entraînements

Eliud Kipchoge, dans ses derniers entraînements

Un ravitaillement tous les 2.4 km

Outre la présence des pacers, les trois coureurs seront avantagés par la possibilité de s’hydrater à chaque tour, soit tous les 2.4 kilomètres. C’est là aussi tout à fait innovant, puisqu’en compétition officielle, les ravitaillements n’ont lieu que tous les 5 kilomètres. Le trio portera aussi la chaussure spécialement conçue pour eux par Nike, et que même Kenenisa Bekele n’avait pas été autorisé à enfiler pour son marathon de Londres, où il espérait gommer le record du monde officiel. L’Ethiopien avait créé la polémique après l’épreuve, en arguant avoir beaucoup souffert aux pied par la faute de sa chaussure Nike, et la marque américaine avait été contrainte à se justifier en avouant qu’en réalité, Bekele ne portait pas le modèle que Kipchoge- Tedesse-Desisa porteront sur le circuit ce week-end…

Autant d’atouts évidents, mais pour autant, peut-on imaginer que la barrière des 2 heures soit gommée en cette fin de semaine ??? Les spécialistes n’y croient guère, à considérer les résultats du sondage lancé par Ross Tucker via le réseau « Twitter ». Sur les 1186 réponses enregistrées, 8% seulement estiment possible un chrono sous les 2 heures, ils sont 6% à attendre un DNF, 36% à pencher pour un chrono au-delà de 2h02’57’’, et 50% s’attendent à une performance entre 2h et 2h02’57’’, l’actuel record du monde. Mais même si Eliud Kipchoge parvenait à terminer entre ces deux chiffres, il ne pourrait se targuer d’un nouveau record du monde, les conditions de validation n’étant pas remplies…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : D.R.

Faut-il croire au projet Breaking 2 de Nike ??

La chaussure Nike, pour un marathon en moins de 2 heures

La guerre des 2 heures bat son plein

Moins de 2 heures sur Marathon en 2017, le projet de Nike