Boston out pour les JO 2024 ??

20 mai 2015

La candidature de Boston pour l’organisation des JO 2024 pourrait être remise en cause par le Comité Olympique Américain, ulcéré par les polémiques menées par les groupes hostiles à cet évènement.

 

BOSTON 2024

 

 

Boston bientôt out pour les JO 2024 ? Les choses pourraient se précipiter du côté du Comité Olympique Américain, qui envisagerait de revoir son choix de début d’année, privilégiant la capitale du Massachuchets au détriment de Los Angeles, San Francisco et Washington D.C.

En cause, l’hostilité très forte affichée par des groupes anti-JO, protestant sur le gaspillage financier qu’engendre un tel évènement, obligeant à la construction d’énormes structures d’accueil, détruites le plus souvent par la suite faute d’utilisation possible.

L’USOC sait que le temps presse, la candidature officielle doit être déposée au Comité International Olympique avant le 17 septembre 2015. Or face à la fronde, le comité de candidature a dû opérer des ajustements majeurs, avec l’organisation de meetings publics pour informer les habitants sur le projet, et John Fish, le président de Boston 2024, s’est même engagé récemment à tenir un référendum en novembre 2016 sur cette candidature.

Autant d’éléments perturbateurs dans un processus déjà complexe à assumer, et la discorde retentit jusqu’au Comité Olympique Américain, où les opinions divergent fortement sur l’attitude à adopter face à cette problématique.

Le Comité Olympique américain partagé sur Boston 2024

Angela Ruggiero a ainsi affirmé lors d’un conseil municipal de la ville qu’il n’y avait pas de garanties que Boston soit bien la ville candidate pour les USA, et ses propos ont beaucoup inquiété, sachant que cette ancienne joueuse de hockey, sélectionnée quatre fois pour les JO, e est à la fois membre du CIO et du Bureau du Comité américain. A peine ces infos répandues que des réactions apparaissaient, le responsable exécutif du Comité US, Scott Blackmun, affirmant au contraire à « Inside the Games »que le Comité Olympique US soutenait à 100% Boston, et travaillait main dans la main avec la Mairie et le Comité Boston 2024.

Une vraie pagaille que ne manquent pas d’exploiter les anti-JO peu sensibles aux arguments selon lesquels la réforme intitulée « Agenda 2020 » allègerait considérablement le coût d’organisation des Jeux.

Au final, à peine plus de quatre mois après la désignation de Boston, cette candidature paraît très affaiblie, et il est quasi certain que cela pèsera fortement sur le choix de la ville d’accueil pour 2024.

    Texte : Odile Baudrier
    Photo : DR