Bobbi Gibb, première femme à remporter Boston et non Katherine Switzer

18 avril 2016
La Une du Record American saluant la "victoire" de Bobbi Gibb en 1966, disputant le marathon mais sans dossard

La Une du Record American saluant la « victoire » de Bobbi Gibb en 1966, disputant le marathon mais sans dossard

Les anniversaires servent parfois à éclaircir certains points d’une histoire. Ce fut le cas tout récemment à Boston qui fête aujourd’hui son 120ème anniversaire. Katherine Switzer ne fut pas la première femme à courir ce marathon mais Bobbi Gibb en 1966. Rappel des faits.

Dans l’histoire du marathon, une photo a fait le tour du monde, celle de Katherine Switzer, lors du Marathon de Boston en 1967. Cette image capte sur le vif la marathonienne habillée d’un grand pantalon de coton blanc ainsi que d’un large sweat-shirt pour dissimuler ses formes féminines. Aidée de son compagnon de course, elle résiste à un officiel cherchant à la mettre hors course au motif que le marathon est interdit aux femmes.
Par cet acte de résistance, Katherine Switzer est devenue une icône du marathon, un symbole pour une féminisation du sport. C’est notamment grâce à cette pionnière que Boston ouvra ses portes aux femmes, une victoire acquise en 1972. Un « militantisme » qui propulsa l’étudiante en journalisme qu’elle était vers une belle carrière professionnelle dans le monde du sport, auteur de nombreux livres et commentatrice reconnue à la télé américaine.

« Elle est ainsi protégée par une cour d’hommes lui affirmant « tu es sur la voie publique, tu as le droit de courir »

Sauf que Katherine Switzer n’a jamais été la première femme à courir et à terminer le Marathon de Boston. A l’approche de cette 120ème édition disputée ce jour, une femme âgée de 73 ans a été présentée à la presse pour avoir été officiellement la première femme à disputer cette épreuve. Son nom, Bobbi Gibb.

En 1966, celle-ci adresse un courrier pour espérer s’inscrire au Marathon. Elle reçoit pour réponse « les femmes sont physiologiquement incapables de courir de longues distances ». Qu’à cela ne tienne, elle décide de s’entraîner dur pour prendre le départ. Elle quitte sa Californie pour trois jours de voyage en bus pour rejoindre la côte Est. Le jour du marathon enfin là, elle se cache non loin de la ligne de départ, sur le bas-côté pour sauter aussitôt au cœur du peloton et s’y cacher. Ce jour-là, elle porte un grand short de basket et un débardeur noir. Mais on ne peut guère s’y tromper, la jeune femme ne peut dissimuler une silhouette très féminine. Tout au long du parcours reliant Hopkinton au cœur de Boston, la jeune femme a peur d’être débusquée mais finalement, elle est protégée par une cour d’hommes lui affirmant « tu es sur la voie publique, tu as le droit de courir ». Elle termine l’épreuve dans le temps honorable de 3h 21’40’’. Elle reçoit même les honneurs de la presse qui fait la Une avec cet événement ainsi que du gouverneur présent à la tribune qui ne manque pas de lui serrer la main dès son arrivée.

En 50 ans, 164 000 femmes ont disputé le Marathon de Boston et 14 000 seront au départ de cette édition 2016.

Pour rétablir une certaine vérité, la fondation 26.2 qui est gérée par l’ancien directeur du marathon a décidé d’installer une statue de la marathonienne qui, il y a tout juste 50 ans, fut donc la première femme à courir Boston. Un appel aux dons a été lancé pour espérer collecter la somme de 125 000 $. Et c’est Bobbi Gibb, elle-même, qui a été chargée de cette commande car celle-ci est une sculptrice reconnue après avoir mené une longue carrière d’avocate. Elle a étudié au Boston Museum of Fine Arts School et possède un atelier au Nord de la capitale du Massachusetts. Très embarrassée de réaliser un œuvre sur elle-même, l’artiste a néanmoins accepté le travail qui sera ensuite installé sur le bord de la route du marathon en 2017.

En 1996, l’organisation du marathon de Boston, lors du 100ème anniversaire, avait rétroactivement attribué la victoire pour les éditions 1966 – 1967 et 1968 à Bobbi Gibb. Quant à Katherine Switzer, celle-ci a modifié sa page Wikipédia en précisant qu’elle était la première femme à terminer le Marathon de Boston…en étant inscrite officiellement !!! C’était en 1967, elle termine en plus de 4 heures avec une heure de retard sur Bobbi Gibb !!!

En 50 ans, 164 000 femmes ont disputé le Marathon de Boston et 14 000 seront au départ de cette édition 2016.

> Texte Gilles Bertrand