Anti-dopage : 16 anciennes médailles redistribuées à Londres

27 juillet 2017

Seize médailles seront redistribuées à l’occasion du championnat du Monde de Londres, à la suite des changements intervenus dans divers podiums dans les championnats précédents, après les contrôles positifs d’athlètes. Les médailles ainsi réaffectées concernent les Mondiaux depuis 2007, avec pour la France la médaille du relais 4 fois 400 m de Moscou 2013.

Jessica Ennis Hill (photo IAAF)

Jessica Ennis Hill (photo IAAF)

Une vraie médaille remise sur un vrai podium avec un vrai hymne. C’est l’orchestration imaginée par l’IAAF pour réaffecter les médailles qui ont, dans le passé, été remises à des athlètes sanctionnées par la suite pour des contrôles positifs.

L’opération concernera 16 podiums, qui balaieront la période 2007-2009-2011-2013, avec au total, 31 athlètes. Les relais 4 fois 400 m féminins sont particulièrement affectés par les suspensions des athlètes russes, et défileront ainsi sur le podium de Londres, les relayeuses anglaises pour Berlin 2009 (bronze), les britanniques pour Daegu 2011 (bronze), les américaines, britanniques et françaises pour Moscou 2013.

Côté individuel, deux nouvelles médailles sont particulièrement marquantes, celles de Kara Goucher, qui accède à l’argent, et de Joe Pavey, qui reçoit le bronze, pour le 10.000 mètres d’Osaka.

Dix ans. C’est ce qu’il aura fallu attendre à ces deux athlètes pour recevoir leurs médailles, et Kara Goucher n’a pas dissimulé son immense émotion à cette perspective. D’autant que l’IAAF a voulu une certaine emphase pour cette redistribution, pour laquelle elle a spécialement invité les athlètes à ses frais.

Dans un premier temps, il avait été seulement évoqué une remise en fanfare pour Jessica Ennis Hill, qui recevra l’or de Daegu 2011 restitué par Tatyana Chernova, après la confirmation de sa suspension rétroactive.

Mais l’idée d’une remise « officielle » dans le stade du Mondial 2017 a été élargie à d’autres athlètes concernés par ces vols de titres, qui, cette fois, ne recevront pas leur médaille par la poste…

 Texte : Odile Baudrier
 Photo : IAAF