Analyse : un marathon de Valence explosif, avec Nicolas Navarro en 2h12′

5 décembre 2018

Le marathon de Valence a livré une nouvelle fois des chronos explosifs, avec dix coureurs sous les 2h08’, et plusieurs performances très surprenantes, comme celle des athlètes du Bahrein, El Hassan Elabbassi , Almahjoub Dazza, Benson Kiplagat, du Kenyan Mathew Kisorio, affichant tous une forte progression chronométrique sur leurs records, à l’image du Français Nicolas Navarro, auteur de 2h12’39.

 

nicolas paris 2017

Valence s’impose désormais comme « THE PLACE TO PERFORM ». Le semi-marathon fin octobre, et maintenant le marathon de ce dimanche, ont livré des performances chronométriques très impressionnantes, avec une densité bluffante.

Le semi-marathon avait vu un nouveau record du monde, avec Abraham Kiptum en 58’18’’, et les dix premiers coureurs descendaient sous les 59’42’’. Le marathon a enregistré trois coureurs sous les 2h05’, dix coureurs sous les 2h08’, avec cinq nouveaux records personnels. Et depuis deux ans, la tendance est la même : grosses performances et fortes progressions chronométriques.

Avec Abraham Kiptum, l’épreuve espagnole emmagasinait son 3ème record du monde, après ceux de Joyciline Jepkosgei, l’année dernière (64’51’’), et de Netsanet Gudeta (66’11’’ pour une course exclusivement féminine).

Face à cette déferlante de chronos, la question autour de la distance de l’épreuve n’avait pas manqué d’être soulevé, en particulier par le site américain Lets Run, qui s’interrogeait début 2018 sur le mesurage exact du parcours du semi-marathon.

Manuel Botella, le patron de l’épreuve, avait alors réagi avec vigueur, pour contester ces doutes, en soulignant que les épreuves possédaient le Gold Label de l’IAAF, et avaient fait l’objet de mesurages par des professionnels de l’AIMS et de l’IAAF, et contrôlés par des juges internationaux, et qu’après chaque record du monde, un remesurage avait été effectué.

Les chronos valsent pour les trois marathoniens du Bahrein

ABASSI

Celui-ci ne sera pas nécessaire pour le marathon, mais il reste que les minutes ont valsé sur plusieurs records personnels, en particulier pour les trois athlètes du Bahrein, qui réalisent des bonds en avant impressionnants. El Hassan Elabbasi descend sous les 2h05’, pourtant l’ex-Marocain valait jusqu’alors seulement 2h10’57’’, mais son semi-marathon d’octobre, également à Valence, avait déjà interpellé avec un chrono de 59’27’’, soit deux minutes de mieux sur son niveau antérieur, et alors qu’il affiche tout de même 34 ans… Son compatriote, également ex-Marocain, Dazza Almahjoub abat  plus de 3 minutes sur son record établi au printemps 2018, tout en affichant un record sur semi de 61’21’’. Quant à Benson Seurei, l’énigme s’avère totale autour de cet ancien coureur de 800 mètres, qui s’adjuge un chrono de 2h07’35’’, pour un record antérieur de 2h16’, aucune perf sur semi, et un chrono sur 10.000 m de 30’34’’.

kebede

Tsegaye Kebede et Matthew Kisorio n’ont pas manqué non plus d’attirer l’attention. L’Ethiopien Kebede parce qu’il retrouve quasiment son niveau de l’année 2012, où il remporte Chicago en 2h04’38’’, avant de gagner Londres l’année suivante pour la deuxième fois, et puis de s’étioler plusieurs années avec de très modestes performances. Le Kenyan Kisorio, car il établit un nouveau record personnel, l’amenant pour la première fois sous les 2h05’, soit près de deux minutes de mieux, et alors que son nom demeure marqué au fer rouge pour avoir été le premier athlète du Kenyan contrôlé positif à l’EPO, en 2012, avec une suspension de deux ans. C’était d’ailleurs déjà à Valence qu’il avait établi son record précédent, en novembre 2015, pour son retour sur marathon après sa sanction.

La sensation Nicolas Navarro

Autre sensation, mais plus nationale cette fois, la performance de Nicolas Navarro, qui décroche un chrono de 2h12’39’’, marquant un progrès de près de trois minutes sur celui du mois d’avril. Le coureur de d’Aix Athlé fait ainsi irruption à la 2ème place du bilan 2018, et à la 38ème du bilan tous temps, aux côtés de grands noms comme ceux de Jean-Baptiste Protais, Jean Michel Charbonnel, Bruno Léger ou plus récemment, Benjamin Malaty.

La carrière de Nicolas Navarro débute en 2012, après un passage par le cyclisme. Ses quatre premières saisons se déroulent sans emphase, avec des chronos sur semi-marathon variant entre 1h11’ et 1h14’, et un premier marathon en 2h32’ en 2014. Ce n’est qu’à partir de 2017 que les choses sérieuses se mettent en place, avec l’intégration dans le groupe d’entraînement de Jeremy Cabadet, et un chrono sur semi qui tombe à 1h06’48 » et sur marathon, à 2h17’56 ».

Au printemps 2018, la sarabande repart avec ses 2h15’14’’ de Paris, et l’explosion se poursuit à l’automne, avec d’abord un gros chrono sur semi, 1h04’36’’, puis cette performance de 2h12’. C’est cinq minutes de moins que le résultat déjà réalisé l’an passé sur ce parcours décidément enchanté de Valence…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand et D.R.

 

LES REFERENCES DES COUREURS DU MARATHON DE VALENCE

    AGE CHRONO A VALENCE

2018

RECORD PRECEDENT DATE LIEU RECORD SEMI MAR. DATE LIEU
ALEME LEUL GEBRESILASE ETHIOPIE 25 ans 2h04’31 2h04’02’’ 01/18 DUBAI 59:18

 

10/17 VALENCE
ELABBASSI

EL HASSAN

BAHREIN 34 ans 2h04’43’’

R.P.

2h10’57’’ 10/17 VALENCE 59:27 10/18 VALENCE
KISORIO MATHEW  (*) KENYA 29 ans 2h04’53’’

R.P.

2h06’33’’ 11/15 VALENCE 58 :46 09/11

 

PHILADELPHIE
TSEGAYE

KEBEDE

ETHIOPIE 32 ans 2h05’21’’  2h04’38’’ 10/12 CHICAGO 59 :35 02/08 Ras Al Khaimah
KIGEN NORBERT KIPKOECH KENYA 26 ans 2h05’22’’  2h05’13’’ 10/17 AMSTERDAM 59:42 04/16 PRAGUE
DAZZA ALMAHJOUB BAHREIN 28 ans 2h05’26’’

R.P.

2h08’33 »  04/18 DAEGU 61:21 10/17 VALENCE
KITWARA SAMMY KIROP KENYA 32 ans 2h06’21’’ 2h04’28’’ 10/14 CHICAGO 58:48 09/11

 

PHILADELPHIE
YEGO SOLOMON KIRWA KENYA 31 ans 2h06’24’’

R.P.

2h07’12’’ 04/12 PARIS 58:44 03/16 OSTIA
MELKIA DERIBE

ROBI

ETHIOPIE 28 ans 2h06’33’’ 2h05’58’’ 10/15

 

EINDHOVEN Pas de chrono
SEUREI BENSON BAHREIN 35 ans 2h07’35’’

R.P.

2h16’25’’ 11/17 NAIROBI Pas de chrono
TSEGAY TESFARIAM SAMUEL Erythrée 30 ans

 

2h08’20’’ 2h07’28’’ 11/11 AMSTERDAM 59 :21 03/14 København
A LA 16EME PLACE

 

NAVARRO NICOLAS France 2h12’39’’

R.P.

2h15’14’’ 04 /08 PARIS 64 :36 03 /18 TOULOUSE

 

(*) Mathew Kisorio avait été le premier athlète du Kenya contrôlé positif à l’EPO, en 2012, et suspendu deux ans jusqu’en 2014