A. Labali, vainqueur du France de cross court 2015, suspendu pour dopage pour 8 ans

6 octobre 2016

Encore une nouvelle affaire de dopage affectant un athlète étranger évoluant dans un club français : Abdelali Labali vient d’être suspendu pour deux ans pour des irrégularités sur son passeport biologique (**). L’athlète marocain de 23 ans avait remporté le Championnat de France de cross en 2015, sous les couleurs de Neuilly Plaisance… En 2012, Abdelali Labali avait obtenu la médaille de bronze du Mondial junior sur 1500 mètres, et l’année suivante, à 19 ans seulement, il établissait son record de 3’35’’95.

A. Labali vainqueur du cross court aux Mureaux en 2015

A. Labali vainqueur du cross court aux Mureaux en 2015

Après Mohamed Hattouchi, sous les couleurs de St Denis Emotion, Kennedy Lagat Kipyego, celles de l’ASPTT Annecy, voici un nouveau cas de suspension pour dopage d’un athlète étranger licencié en France… Le nom d’Abdelali Labali figure sur la récente liste des athlètes suspendus diffusée par l’IAAF. Et c’est pour des irrégularités sur son passeport biologique qu’Abdelali Labali se voit sanctionné, avec une suspension de deux ans, jusqu’en avril 2018, mais surprise, la date de ces irrégularités remonte au 9 juillet 2012….

C’est le lendemain que Abdelali Labali remporte la médaille de bronze du 1500 m du Championnat du Monde junior… L’année suivante, il poursuit sur cette belle lancée, avec un record à 3’35’’95. Mais il ne reviendra plus jamais à ce niveau par la suite, bloqué au-delà de 3’37’’ depuis cette date, et il n’a jamais réussi mieux que 3’37’’52 en 2014.

Les beaux débuts d’Abdelali Labali se sont évanouis dans la nature, le jeune Marocain aligne pourtant les compétitions, et en particulier en France, et au fil des années, où on le retrouve souvent dans les stades, comme à Mondeville, Reims, Carquefou, Montbéliard, il a également disputé le Cross du Mans en 2015 (12ème), ou encore la Corrida de Houilles fin 2014 (7ème en 28’48’’).

Abdelali Labali licencié à Neuilly Plaisance en 2015, pour le France de cross

En 2015, Abdelali Labali est le vainqueur du Championnat de France de cross court disputé aux Mureaux. Sous les couleurs de Neuilly Plaisance Sports, club où il vient juste de se licencier, selon sa fiche FFA témoignant d’une mise à jour le 2 février 2015, soit six jours avant l’Inter de Cross disputé à Fontainebleau. Il va y terminer 2ème derrière Yassine Bensghir , un autre Marocain, également licencié à Neuilly Plaisance, qui a été lui aussi très récemment (avril 2016) suspendu 4 ans, également pour un problème sur passeport biologique remontant à avril 2014.

Début mars aux Mureaux, pour le France de cross, Abdelali Labali s’impose, Yassine Bensghir termine 3ème, alors que Benjamin Choquert, 5ème de la course, remporte le titre de Champion de France de cross court.

Après cette victoire au France de cross court, Abdelali Labali connaît une saison très terne, c’est à Carquefou qu’il réalise sa meilleure performance de la saison, avec 3’38’’. Cet hiver, après une disqualification à Mondeville, et un abandon à Reims, il réussit 3’44’’71 à Gent, nouveau record en salle.

Labali et Driouch, le podium du Mondial junior décimé par le dopage

cross-mureaux-dopage-2

Y. Bengzhir 3ème aux Mureaux

Son ultime compétition aura lieu mi-février 2016 à Sabadell en Espagne (fief de Jama Aden…). Depuis, Abdelali Labali a disparu des tablettes avant de réapparaître tristement avec cette suspension de deux ans qui s’achèvera le 26 avril 2018, selon l’IAAF, alors que la Fédération Marocaine annonce sur son site une suspension de 8 ans (**).

Pourquoi une telle distorsion de dates entre l’irrégularité de son passeport biologique que l’IAAF établit au 9 juillet 2012 ??? Même s’il est certain que les procédures pour passeport biologique sont longues, celle-ci apparaît s’être étonnamment tirée en longueur. Le cas d’Hamza Driouch avait déjà suscité question, avec un passeport biologique anormal en août 2012 et une suspension prononcée début 2014. Les cas des deux athlètes ne manquent pas d’ailleurs de similitude, ils étaient tous les deux juniors au moment de leurs irrégularités remontant à cet été 2012, où ils brillent au Mondial Juniors, avec Hamza Driouch, médaillé d’or, et Abdelali Labali, médaillé de bronze.

Comme pour Hamza Driouch, les performances d’Abdelali Labali ne seront pas affectées par sa suspension de deux ans. Sa médaille de bronze du Mondial junior lui demeure acquise, alors même qu’il l’a obtenue le lendemain de l’irrégularité.

Et c’est ainsi que le résultat du France de cross court 2015 demeurera inchangé. Un comble à considérer que le 1er, Labali, et le 3ème de la course, Bengzhir, ont été tous les deux suspendus par la suite pour des anomalies sur passeport biologique, constatées bien avant ce France…

Mais ce nouveau cas devrait sonner comme un coup de semonce donné aux clubs français, qui pour quelques points supplémentaires aux interclubs ou pour leur classement national, intègrent aveuglement dans leurs rangs des athlètes étrangers de « gros niveau »….

*** La Fédération Marocaine recense deux suspensions à l’encontre de Labali : la 1ère de 2 ans prononcée en avril 2016, qui figure aussi sur la liste des suspensions de l’IAAF, et la 2ème de 8 années que la FRMA annonce avoir prise à partir du 12 mai 2016. Pour quelle raison ? La FRMA n’a pas répondu à nos appels